Rapport ECRE: Pushed back at the door

Aujourd’hui a lieu à Prague une conférence de presse sur la publication du rapport «Pushed back at the door: denial of access to asylum in eastern EU member states». Les auteur-e-s du rapport font partie d’organisations membres du réseau ECRE, dont l’OSAR fait également partie.

Le rapport «Pushed back at the door: denial of access to asylum in eastern EU member states» concerne la problématique des pratiques à l’est de l’Europe, particulièrement celles dites des Push-backs. Ces pratiques consistent à repousser les personnes étrangères sans titre de séjour vers le pays visé à la frontière ou à proximité de la frontière. Il s’agit ici de la violation du principe de non-refoulement de l’article 33 de la Convention de Genève sur les réfugiés.

Dans le cadre de la fin de la procédure de consultation concernant le nouveau Corps européen de gardes-frontières et de gardes-côtes, l’OSAR a demandé à la Suisse de renforcer le suivi aux frontières européennes afin de prévenir les violations des droits humains.