© Florian Gaertner

La formation ouvre les perspectives professionnelles

Les jeunes réfugié-e-s qui font preuve de motivation et qui ont déjà étudié ne trouvent généralement que des postes peu qualifiés. Une formation durable leur ouvrant des perspectives est souvent difficile à atteindre. L’OSAR soutient financièrement les personnes réfugiées afin de leur permettre d’étudier.

«Les gens me voient comme un réfugié, mais je veux prouver que je suis capable de m’en sortir», explique Hadi Sobhia. Cet homme de 35 ans a déjà souvent fait preuve de détermination et de motivation.

Après avoir surmonté des expériences traumatisantes en Syrie et perdu de nombreux proches, cet étudiant en gestion d’entreprise obtient le statut de réfugié en Suisse. Grâce à sa volonté de s’intégrer, il passe très rapidement un diplôme en allemand. «Je veux me défaire le plus rapidement possible de l’aide sociale et être indépendant», explique-t-il. Il trouve un travail à temps partiel de monteur.

Hadi Sobhia voudrait reprendre des études en Suisse et obtenir un diplôme. Mais le chemin est difficile et rude. Très motivé, il économise afin de pouvoir au moins financer les frais de scolarité. L’OSAR l’aide et le soutient pour l’achat de ses livres et de ses fournitures.

L’OSAR soutient financièrement les personnes réfugiées afin de leur permettre d’étudier. Engageons-nous ensemble en faveur de leur intégration!

Un grand merci pour votre don!

Coordonnées
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Lu Ma Me Je Ve Sa Di