© Olivier Cosandey / EPER

Représentation des oeuvres d’entraide

Pendant la procédure d’asile, des collaboratrices et collaborateurs du Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) interrogent les requérant-e-s d’asile sur les motifs de leur fuite. La Loi sur l’asile dispose que ces auditions se déroulent en présence d’un-e représentant-e des œuvres d’entraide reconnues.

Les œuvres d’entraide chargées de cette tâche sont :

Position indépendante et neutre

Les représentant-e-s des œuvres d’entraide sont indépendants et observent la procédure d’un point de vue neutre. Pendant l’audition sur les motifs d’asile, ils sont libres de suggérer des questions sur certains aspects ou de poser eux-mêmes ces questions, d’exprimer des objections et de suggérer d’autres clarifications. Leur présence doit garantir aux requérant-e-s d’asile la possibilité d’exposer tous les motifs de leur fuite sans crainte et dans une ambiance aussi détendue que possible.  

Garantir une procédure loyale

Les représentant-e-s des œuvres d’entraide sont les seules personnes, à côté des autorités, à assister régulièrement aux auditions des requérant-e-s d’asile. Ils n’interviennent pas comme représentant-e-s légaux et ne sont là que pour garantir le bon déroulement de la procédure.

Les représentant-e-s des œuvres d’entraide garantissent :

  • une procédure d’asile loyale,
  • le déroulement de l’audition dans un climat permettant aux requérant-e-s d’asile de parler sans peur de leurs expériences douloureuses,
  • une médiation entre différentes cultures, de même qu’entre les services publics et les personnes en quête de protection.

Le rôle de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés

En tant qu’association faîtière, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR coordonne le travail des œuvres d’entraide mandatées. Nous aidons les œuvres d’entraide par la mise à disposition d’informations sur les pays d’origine, bases légales et jurisprudence: Liens utiles pour les représentant-e-s des oeuvres d’entreaide

Les personnes qui aimeraient travailler en tant que représentant-e-s des œuvres d’entraide sont priées de s’adresser aux services de coordination des œuvres d’entraide compétentes.