© Isabelle Schoenholzer

Familles d'accueil OSAR

Après quatre années de succès, l’OSAR a transmis son projet de familles d’accueil pour personnes réfugiées à des organisations spécialisées. Le projet pilote lancé en 2015 sera ainsi poursuivi avec un ancrage plus local.

L’OSAR a fait figure de pionnière en mettant sur pied son projet d’hébergement chez des privés. Grâce à la solidarité de la société civile et à la mise sur pied de partenariats avec les autorités cantonales en charge de l’hébergement des personnes réfugiées, le projet a pu être lancé. L’un des éléments clés du projet fut l’accompagnement des familles dans leur tâche d’accueil. L’OSAR s’est portée disponible tout au long des placements pour soutenir la cohabitation par des conseils ou de la médiation interculturelle. Les soirées thématiques pour familles d’accueil et hôtes ont permis aux participant-e-s au projet de se rencontrer, d’échanger leurs expériences et de bénéficier de précieuses informations sur des thèmes tels que les compétences transculturelles, la migration et le traumatisme ou l’intégration professionnelle.

Dès janvier 2019, l’OSAR a remis le projet à quatre organisations spécialisées. Dès son lancement, le projet Familles d’accueil avait en effet été conçu comme expérience pilote au sein de l’OSAR, qui est une organisation faîtière regroupant des œuvres d’entraide. L’OSAR se réjouit de pouvoir remettre le projet entre les mains d’organisations reconnues et déjà actives dans le domaine des placements de jeunes auprès de familles d’accueil. Les partenariats mis sur pied par l’OSAR avec les autorités cantonales des quatre cantons seront poursuivis. Grâce à la poursuite du projet par les nouvelles organisations responsables, la société civile continuera à bénéficier d’interlocuteurs spécialisés dans l’hébergement de personnes réfugiées chez des privés.