De la fuite au refuge: parcours de migration forcée

L’atelier vise à faire vivre aux participants-e-s les parcours suivis par des personnes arrivant en Suisse par la voie de l’asile. Au fil de différentes étapes ils-elles pourront se représenter concrètement les difficultés à surmonter pour atteindre l’indépendance et l’intégration.

Descriptif

Imaginez qu’après un long et difficile voyage plein d’incertitudes vous arriviez dans un lointain pays étranger. A la recherche de sécurité, vous ne comprenez pas la langue dans laquelle on vous parle et vous ne connaissez personne… Vous espériez laisser derrière vous la guerre et la misère, la peur et la violence, mais vous vous rendez compte que d’autres épreuves vous attendent et ce ne sera pas de tout repos! Comment les personnes réfugiées sont-elles prises en charge par nos institutions? Venez découvrir leurs réalités et leurs parcours administratifs, mettez-vous dans la peau de ces personnes le temps de cet atelier. Que penserez-vous après avoir vécu leur parcours? Comment imaginez-vous mieux vivre ensemble avec les personnes réfugiées?

Objectifs

  • Sensibiliser et informer les jeunes sur les parcours que doivent vivre les personnes qui ont dû fuir leur pays, une fois arrivées en Suisse;
  • Déconstruire et combattre les stéréotypes et préjugés liés à l’origine et la nationalité;
  • Favoriser une prise de conscience et ouvrir le dialogue sur les difficultés rencontrées par les personnes d’origine migrante (particulièrement celles qui arrivent par la voie de l’asile) dans leur processus d’intégration en Suisse.

Méthodes

  • Exercices participatifs en groupes: démarche inductive sur la base d’un scénario pédagogique;
  • Démarche immersive pour prendre conscience de sa propre posture en rapport à l’altérité, promouvoir l’ouverture d’esprit et le changement d’attitude;
  • Rencontre et dialogue avec des personnes aux parcours divers.

Approche pédagogique et objectifs

Acteurs

Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR)

L’OSAR est l’organisation faîtière des organisations de défense des réfugiés et des droits de l’Homme. Cette organisation non-gouvernementale, certifiée par ZEWO, est politiquement et religieusement neutre. Le Bureau romand de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR propose des activités de formation et de sensibilisation à destination de jeunes dès 11 ans et d’adultes en formation initiale ou continue. Ces interventions s’inscrivent dans la volonté plus générale en Suisse de faciliter le vivre-ensemble et de promouvoir une meilleure cohésion sociale.

Centre de recherche sur l’action politique de l’Université de Lausanne (CRAPUL)

Le CRAPUL, qui rassemble des enseignant-e-s, des chercheur-e-s et des doctorant-e-s de l’Université de Lausanne, a pour objectif de promouvoir le travail collectif et les recherches sur l’action politique dans une perspective de sociologie politique comparée, dans le temps et dans l’espace. Il a pour vocation d’offrir aux chercheur-e-s en formation ou confirmé-e-s, d’orientations théoriques et empiriques diverses, un lieu d’échange et de discussion sur une série de thèmes liés (sociologie du militantisme et des mobilisations, sociologie du droit et des institutions, genre et politique, sociologie des crises et des révolutions, ethnographie politique, etc.)

Le Service Culture et Médiation scientifique de l’Université de Lausanne

Il favorise les collaborations et le dialogue entre le monde scientifique et la société, aussi bien dans le domaine des sciences de la nature que dans celui des sciences humaines et sociales. Ses activités s’adressent à tous les publics (scolaires, adultes, familles, associations, entreprises) intéressés par les enjeux socio-économiques et culturels des savoirs scientifiques. Les interventions du service permettent à chacun de «mettre la main à la pâte» en se glissant dans la peau d’un-e chercheur-e, d’affûter son esprit critique ou d’ouvrir la discussion sur les questions de société.

Inscription

Lien vers l’inscription