Renouer avec la politique d’accueil de contingents

Lors du 3ème Symposium sur l’asile, mis sur pied par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés UNHCR, des représentants des autorités fédérales et cantonales ont signalé leur disposition à discuter la possibilité de reprendre la politique d’accueil de contingents de réfugiés. De fait: suivant en cela l’exemple des pays scandinaves, la Suisse devrait elle aussi accueillir plusieurs centaines de réfugiés sur contingents. Confédération et cantons devraient mettre à disposition les moyens nécessaires à cette action ainsi que des programmes spécifiques d’intégration.

Les 21 et 22 janvier 2009 s’est déroulé à Berne le 3ème Symposium national sur l’asile. Quelque 200 spécialistes des questions d’asile, de migration et d’intégration en Suisse et à l’étranger ont pris sous la loupe la politique helvétique d’accueil de contingents de réfugiés et d’intégration. A cette occasion, des représentants des autorités fédérales ont signalé leur disposition à discuter la possibilité de reprendre la politique d’accueil de contingents de réfugiés, suspendue en 1998.

Concrétisant sa tradition humanitaire, la Suisse a, de 1950 à 1995, accordé sa protection et de nouvelles perspectives d’avenir à des dizaines de milliers de personnes. On songera par exemple aux réfugiés de Hongrie, du Tibet, de Tchécoslovaquie, du Chili ou d’Indochine. Cette politique appréciée au plan international fut suspendue en raison du nombre élevé de demandes d’asile individuelles émanant de requérants originaires d’Ex-Yougoslavie.

Vincent Cochetel, vice-directeur de la Section pour la protection internationale des réfugiés de l’UNHCR, a souligné lors du Symposium que la réinstallation dans un Etat tiers représente parfois l’unique solution durable accessible à des réfugiés ayant besoin d’une protection particulière. A l’heure actuelle, c’est de 560’000 places dont on a besoin pour la réinstallation de pareils réfugiés.

L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés demande que, suivant en cela l’exemple donné par les pays scandinaves, la Suisse accueille chaque année plusieurs centaines réfugiés proposés par l’UNHCR. L’accueil et l’intégration de ces réfugiés sur contingents devraient intervenir en étroite collaboration entre la Confédération, les cantons et les organisations d’aide aux réfugiés.

Le bilan tiré lors du Symposium à l’égard de la politique suisse d’intégration fait apparaître un urgent besoin d’agir. L’intégration ne doit pas être réduite à la seule acquisition de connaissances linguistiques. L’implication des communautés de migrantes et de migrants en tant qu’acteurs de l’intégration devrait être soutenue de façon prioritaire. Des représentants cantonaux ont demandé que des moyens nettement plus conséquents soient investis dans l’intégration, tâche fondamentale pour notre société. L’information et la sensibilisation de la population représentent enfin une tâche importante: ce n’est que si celle-ci connaît et comprend réellement la détresse des réfugiés qu’elle est prête à accorder aide et protection.

Questions complémentaires:

- Yann Golay, porte-parole de l’OSAR, tél. 079 708 99

- Karin Jehle, chargée de presse à l’UNHCR, tél. 079 217 31 25

Le livre «Sie waren einst Flüchtlinge» [Ils étaient naguère des réfugiés], présenté pour la première fois au grand public dans le cadre du 3ème Symposium sur l’asile retrace le parcours de neuf anciens réfugiés arrivés en Suisse dans le cadre de l’accueil de contingents Se trouvent également à disposition un abrégé de la politique suisse d’accueil de contingents ainsi que des contributions d’experts en réinstallation.

La politique d’accueil de contingents se réfère à l’accueil de groupes de réfugiés en vue de leur réinstallation. La taille des contingents peut être redéfinie d’année en année.

Télécharger le communiqué de presse