Accueil des réfugiés : la Suisse doit faire mieux

Les personnes contraintes de fuir leur foyer à cause de guerres ou de persécutions n’ont jamais été aussi nombreuses. La Suisse peut faire mieux, soulèvent l’EPER, l’OSAR et d’autres organisations lors de la Journée nationale du réfugié. Elles invitent la population à signer la pétition pour une Suisse plus humaine, mais aussi à se mettre dans la peau d’une personne réfugiée au gré d’expositions, jeux, contes, concerts et autres animations en ville de Lausanne.

Une pétition pour sauver des vies
Souvent réfugiées dans les pays limitrophes débordés, les personnes qui ont fui la guerre et les persécutions vivent piégées dans des camps de réfugiés sans avenir ni espoir de retour. Au nom de sa tradition humanitaire, la Suisse doit accorder sa protection à davantage de personnes et montrer l’exemple. C’est le message que veulent faire passer l’Entraide Protestante Suisse (EPER), l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), le Réseau Evangéliques Suisse (RES), la Fédération Romande d’Églises Évangéliques (FREE) et d’autres organisations actives dans le domaine de l’asile à l’occasion de la Journée nationale du réfugié le samedi 16 juin 2018.
Elles seront présentes de 9h à 13h à la Place Saint-Laurent pour faire signer la pétition «Des voies sûres et légales pour les réfugiés», déjà soutenue par plus de 23 000 personnes et une centaine d’organisations et de personnalités. Celle-ci demande au Conseil fédéral d’utiliser les possibilités légales existantes pour permettre aux personnes les plus vulnérables d’arriver saines et sauves en Suisse en augmentant le contingent de réfugiés à 10 000 personnes par année et de renforcer le rôle de la société civile et des Églises. «C’est un devoir humanitaire que d’offrir une protection aux réfugiés. La Suisse doit faire office de modèle», rappelle Magaly Hanselmann, directrice de l’EPER Suisse romande.

Flashmobs au marché le matin
Les organisations actives dans le domaine de l’asile seront présentes au marché avec un stand à la Place Saint-Laurent et une exposition «Porteuses d’espoir» d’Amnesty International. Des flashmobs auront lieu en différentes places du marché, entrecoupées d’une allocation officielle à 10h30 avec Oscar Tosato, conseiller municipal de la Ville de Lausanne, Anja Klug, cheffe du Bureau HCR pour la Suisse et Magaly Hanselmann, directrice de l’EPER Suisse romande.

Dans la peau d’un réfugié l’après-midi
De 13h30 à 15h30, le jeu de simulation «Passages» amènera les participants à découvrir et à surmonter les obstacles de l’exil sur la Place centrale. Entre attente, stress et angoisse, ils expérimenteront la fuite du foyer, la séparation de la famille et la rencontre avec des passeurs, toujours en quête d’une protection internationale. «Ce qui est éprouvé durant une heure par les participants, l’est pendant des mois, voire des années pour les personnes véritablement concernées par l’exil. Tous ces dangers n’existeraient pas avec la mise en place de voies sûres et légales par nos gouvernements», rappelle Katy François, formatrice à l’OSAR.

Témoignages, contes et repas en fin de journée
Le public est ensuite invité à écouter le témoignage d’un parcours d’exil et d’intégration d’une personne réfugiée dans les locaux de l’Armée du Salut, à la rue de la Louve 10. La journée se poursuivra par un conte musical du groupe Pop1, une représentation théâtrale du Collectif R et se clôtura par un repas multiculturel.
La manifestation est ouverte à toutes et tous: enfants comme adultes sont les bienvenus pour partager un moment culturel et convivial en solidarité avec les personnes réfugiées.

Plus d’informations
Signer la pétition: www.protegeons-les-refugies.ch
Consulter le programme de la Journée nationale du réfugié, samedi 16 juin: www.osar.ch/formation/adultes/journee-du-refugie-a-lausanne.html
S’informer sur le Dimanche du réfugié: evangelique.ch/se-tenir-aux-cotes-des-enfants-refugies/
S’informer sur les Journées du réfugié 2018: www.journeesdurefugie.ch

Questions:
Joëlle Herren Laufer, EPER: 078 661 08 97
Karin Mathys, OSAR: 076 475 29 71

La Journée nationale du réfugié a lieu chaque année le troisième week-end de juin et est accompagnée d’une campagne qui s’adresse au grand public. En plus de la Journée nationale du réfugié (le 16 juin 2018), les églises organisent le dimanche des réfugiés (le 17 juin 2018) et l’ONU la Journée mondiale des réfugiés (le 20 juin 2018). Ces trois événements confèrent une large audience aux préoccupations et aux droits des personnes réfugiées.

Télécharger le communiqué de presse