© Isabelle Schoenholzer

L’OSAR remet son projet de familles d’accueil entre de nouvelles mains

Le projet d’intégration novateur «Familles d’accueil» est maintenant bien établi. En janvier 2019, l’OSAR le confiera à des organisations ancrées dans le tissu local qui possèdent une solide expérience dans le domaine de l’encadrement: dans le canton de Genève, à l’Hospice général et dans le canton de Vaud, à la Fondation Le Relais. Dans le canton de Berne, c’est l’association prima familia et dans le canton d’Argovie, l’association Familynetwork qui vont reprendre le projet.

L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés a fait sensation, à l’automne 2014, avec un concept innovant proposant d’héberger des réfugié-e-s et des personnes admises à titre provisoire dans des familles d’accueil. Morad, ressortissant Erythréen, a été la première personne à être hébergée dans une famille d’accueil du canton de Vaud en mars 2015. Après deux ans passés sous son toit, il a coupé le cordon et habite maintenant dans son propre studio. Il a toutefois gardé le contact avec sa famille d’accueil qui continue à l’aider à construire sa vie.

Depuis 2015, l’OSAR a placé 130 réfugié-e-s reconnu-e-s et personnes admises à titre provisoire dans des familles d’accueil pour une période minimale de douze mois. Le projet d’intégration mené dans les cantons de Genève, Vaud, Berne et Argovie est rapidement devenu un vrai succès. L’hébergement par des privés aide les réfugié-e-s à s’intégrer en Suisse. Il est ainsi plus facile pour eux d’apprendre une des langues nationales, de suivre une formation et de trouver un travail. L’OSAR a jusque-là conseillé les parties concernées sur les questions de cohabitation et favorisé la compréhension mutuelle. Elle a transmis ses connaissances en matière de compétence interculturelle, de «migration et trauma» ou d’intégration professionnelle et organisé l’échange d’informations entre les familles d’accueil et leurs hôtes.

L’OSAR a mené le projet de familles d’accueil dès le départ comme un projet pilote. Il est aujourd’hui temps d’en confier la coordination à d’autres associations. En janvier 2019, des organisations reconnues et ancrées dans le tissu local actives dans le domaine de l’encadrement des familles et des réfugié-e-s vont reprendre le projet d’intégration. L’Hospice général (GE), Le Relais (VD), prima familia (BE) et Familynetwork (AG) vont reprendre le flambeau concernant les placements en cours et les partenariats avec les autorités. Grâce à leur aide, les familles d’accueil qui souhaitent héberger des réfugié-e-s chez elles continueront à recevoir le soutien d’interlocutrices et d’interlocuteurs spécialisés.

L’exemple réussi du projet de familles d’accueil de l’OSAR a fait école dans toute la Suisse et a incité de nombreux cantons et organisations à mettre sur pied leur propre projet sur la base d’un concept similaire. Quelque 220 réfugié-e-s et personnes admises à titre provisoire sont actuellement hébergés dans des familles d’accueil. De 2015 à aujourd’hui, près du double de personnes ont profité du projet. L’OSAR ressent ce succès comme une reconnaissance de son approche novatrice.

Bien qu’elle ne s’occupe plus du projet, l’OSAR va continuer à se mobiliser pour l’intégration des personnes réfugiées et admises à titre provisoire et à créer et lancer de nouveaux projets. Car la Suisse a encore beaucoup de chemin à parcourir dans ce domaine.

Demandes de précisions:

Michael Flückiger, Responsable communication OSAR,

michael.flueckiger@osar.ch ; Direct/mobile (déviation) : +41 31 370 75 15

Télécharger le communiqué de presse