Plus de 38 000 signatures pour les réfugiés

Ce jeudi, l’Entraide protestante suisse (EPER) et l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) ont remis au Conseil fédéral la pétition «Des voies sûres pour sauver des vies» munie de plus de 38 000 signatures. La balle est dans le camp du Conseil fédéral: à lui d’agir rapidement avec les cantons, en augmentant le contingent annuel des réfugiés à 10 000 dans le cadre du programme de réinstallation.

En l’espace de trois mois, plus de 38 000 personnes ont signé la pétition «Des voies sûres pour sauver des vies» lancée par l’EPER et l’OSAR. Ce large soutien de la population témoigne d’une solidarité exemplaire envers les personnes réfugiées, en même temps qu’il demande explicitement au Conseil fédéral d’agir rapidement et de faire passer les contingents de réfugiés à 10 000 par année. Au vu des 68,5 millions de personnes contraintes à l’exil dans le monde, la Suisse a une responsabilité particulière fondée sur sa tradition humanitaire d’accorder sa protection à davantage de réfugiés qu’elle ne le fait actuellement. La pétition demande à la Confédération et aux cantons d’augmenter significativement leurs efforts en assurant un accueil et un hébergement digne aux personnes les plus vulnérables. «Il faut pour cela une stratégie de réinstallation durable et une mise en œuvre rapide», souligne Miriam Behrens, directrice de l’OSAR, à l’occasion de la remise de la pétition.

Dans le monde, les pays voisins des régions en crise sont ceux qui supportent la charge la plus lourde en termes d’accueil des réfugiés. Or, ces pays sont totalement dépassés par cette tâche et ont besoin d’urgence du soutien de pays comme la Suisse. «En vertu de sa longue tradition humanitaire, notre pays se doit d’assumer un rôle exemplaire pour que nous puissions surmonter cette crise mondiale. Nous n’avons pas le droit de détourner le regard en déléguant nos responsabilités aux pays situés à l’extérieur des frontières avec l’Union européenne, affirme Peter Merz, directeur de l’EPER. C’est pourquoi nous demandons avec force au Conseil fédéral de prendre les mesures nécessaires. L’une des mesures possibles consiste à faciliter l’octroi de visas humanitaires. »

«Ces 38 000 signatures prouvent que la population est prête à s’engager en faveur des personnes réfugiées. La Confédération doit créer et favoriser des conditions cadres permettant à cet engagement de s’exprimer», a déclaré Miriam Behrens.

La pétition pour des voies sûres a été soutenue par de nombreuses organisations de la société civile. Elle est remise aujourd’hui au Conseil fédéral en passant par un couloir humanitaire symbolique qui conduit jusqu’au Palais fédéral.

Plus d’informations

www.protegeons-les-refugies.ch

Photographies à télécharger

www.protegeons-les-refugies.ch/photos

Contact OSAR

Peter Meier, chef de la politique d’asile, 031 370 75 15, peter.meier@fluechtlingshilfe.ch

Contacts EPER

Joëlle Herren Laufer, responsable médias, 078 661 08 97, joelle.herren@eper.ch

Magaly Hanselmann, secrétaire romande, 079 663 75 55, magaly.hanselmann@eper.ch

Télécharger le communiqué de presse