News

Projet d’intégration à Noël : un exemple à suivre
Rechercher le matériel nécessaire, fabriquer des produits artisanaux et en assurer la vente au marché de Noël. Le projet du groupe d’intégration de Malters, soutenu par l’OSAR, encourage à plusieurs niveaux l’intégration des personnes érythréennes requérantes d’asile.

Faire tomber les barrières et vaincre les appréhensions mutuelles
Les jeunes ne connaissent généralement les personnes requérantes d’asile que par ouï-dire ou à travers les médias, qui véhiculent souvent des images négatives et des informations partiales. De leur côté, les personnes requérantes d’asile ont rarement contact avec la population locale et méconnaissent les institutions suisses telles que le système scolaire. Cela conduit souvent à des préjugés des deux côtés.

Pierre après pierre, construire son avenir
«Terre en vue – L’accueil commence par une main tendue». Tel était le slogan 2018 des Journées du réfugié, que l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) organise chaque année avec de nombreux partenaires. L’édition 2018 portait sur les personnes réfugiées, sur leur exil et leur accueil en Suisse, qu’elles ont relaté par le biais de vidéos. Comment les réfugié-e-s vivent-ils leur hébergement et leur statut de séjour, souvent une admission provisoire? Pourquoi certain-e-s réussissent-ils leur intégration linguistique et professionnelle plus rapidement que d’autres? Muuse Ayanle Omer, apprenti maçon originaire de Somalie, a visionné ces histoires sur les réseaux sociaux. «Je ne bénéficie que d’une admission provisoire et j’ai pourtant réussi à trouver une place d’apprentissage», a-t-il écrit sur Facebook. L’OSAR l’a donc rencontré et vous relate ici son histoire émouvante.

Des expériences communes qui rapprochent
En juillet 2018, un groupe de personnes requérantes d’asile s’est rendue dans une cabane de l’Oberland bernois dans le cadre du projet «Berge erleben» («vivre la montagne»). Cette expérience leur a permis d’explorer la beauté de la nature alpine et de faciliter les échanges avec la population de la région. L’OSAR, qui soutient le projet, était présente pour assister à l’événement.

Protection insuffisante contre les incendies dans les centres d’hébergement pour requérants d’asile
L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) critique la dérive dans le traitement des prescriptions en matière de protection contre les incendies dans les centres d’hébergement. Celles-ci ont été assouplies en décembre 2015 afin d’accueillir plus rapidement les personnes requérantes d’asile. Toutefois, la décision de dérogations, initialement limitée à la fin de 2017, a été prolongée jusqu’à fin 2019. L’OSAR exige donc que ces dérogations soient levées immédiatement.

De vieilles luttes de pouvoir menacent une timide avancée vers la démocratie
La rédaction de Planète exil a rencontré un réfugié éthiopien, Y.M., établi en Suisse depuis six ans et bien connecté aux autres membres de la diaspora. Ce sont des raisons politiques qui l’ont amené à quitter son pays d’origine. Membre d’Amnesty International, Y.M. s’engage au sein du groupe de travail éthiopien droits humains et démocratie en Suisse (Ethiopian Human Right and Democrazy Tasc Force in Switzerland).

Éthiopie: est-il vraiment urgent de renvoyer les demandeurs d’asile déboutés?
L’accord prévu entre la Suisse et l’Éthiopie portant sur la réadmission des demandeurs d’asile éthiopiens déboutés, et qui n’a pas encore été formalisé, prévoit une étroite collaboration avec les services secrets éthiopiens. Ces derniers seraient chargés de l’identification des demandeurs d’asile concernés.

Influence de l’État sur les organisations non gouvernementales en Turquie
Les recherches sur les pays d’origine reposent souvent sur les indications de personnes de la société civile locale. En Turquie, celles-ci sont soumises à une forte pression. Beaucoup d’ONG ont été fermées. Il y a en outre de plus en plus d’ONG organisées par l’État qui promeuvent le point de vue du parti gouvernemental en le faisant passer pour l’opinion de la société civile.

Votations cantonales du 25 novembre sur les mineurs non accompagnés
Le 25 novembre 2018 le corps électoral du canton de Berne va se prononcer sur les coûts pour l’hébergement et encadrement des requérant-e-s d’asile mineur-e-s non accompagné-e-s (RMNA) non couverts par la Confédération. Le modèle élaboré mérite d’être soutenu, afin de pouvoir garantir aux RMNA une prise en charge solide et une aide à l’intégration.

Profonde crise politique au Sri Lanka
Le retour au pouvoir de l’ancien Président autoritaire et criminel de guerre présumé, Rajapaksa, plonge le Sri Lanka dans une profonde crise politique. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) observe les développements avec inquiétude.

Afghanistan : nouveaux rapports de l'OSAR sur la situation sécuritaire et les profils de risque
L’analyse-pays de l’OSAR produit des recherches sur les pays d’origine des personnes requérantes d’asile. Ces analyses sont consultées dans le cadre de la procédure d’asile pour évaluer la situation sur place. Chaque année, l’analyse-pays de l’OSAR publie des rapports complets (mises à jour) sur certains pays prioritaires, dont l’Afghanistan. Comme les années précédentes, Corinne Troxler, experte sur l’Afghanistan, a été mandatée par l’analyse-pays de l’OSAR pour rédiger deux mises à jour sur l’Afghanistan.

Le sport jette des ponts
Le sport est l’occasion idéale de jeter des ponts entre des individus d’horizons différents. Tout le monde n’a cependant pas les moyens de s’acheter l’équipement nécessaire ou un abonnement de fitness. C’est sur ce constat qu’est née l’idée de fonder l’association «Sportegration».

Le Prix Nobel Jacques Dubochet soutient l'OSAR
Le Vaudois Jacques Dubochet, professeur à l’Université de Lausanne, a reçu le Prix Nobel de chimie en octobre 2017. Depuis sa retraite en 2007, il s’engage activement auprès des personnes réfugiées.

Du travail forcé? Oui, mais tolérable en Érythrée
Depuis des années, l’UDC construit sa campagne pour un système d’asile plus restrictif autour de la figure du réfugié érythréen. Cette dernière cristallise plusieurs vieilles psychoses helvétiques; celles de la barque pleine, des abus à l’aide sociale ou encore de l’illégitimité du refuge. Loin de s’opposer à ce narratif, le monde politique suisse s’est engouffré dans la brèche.

Interdictions de voyager inutilement sévères pour les réfugié-e-s
Le Conseil national et le Conseil des Etats se font de la surenchère en durcissant les interdictions de voyage pour les réfugiés reconnus comme tels: ces derniers peuvent de toute façon perdre automatiquement leur statut de réfugié s’ils se rendent dans leur pays d’origine ou de provenance sans autorisation expresse. Il leur sera également interdit de se rendre dans les pays, voisins de leur pays d’origine.

Glisser délibérément dans l’insécurité juridique et l’instabilité?
L’initiative «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination)» sera soumise au vote en novembre 2018. Une large alliance réunissant des groupes de défense des droits humains mais aussi des associations économiques lutte en commun contre l’initiative; L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) soutient cette alliance multiple de la société civile.

Neuchâtel: un pasteur est condamné pour «délit de solidarité»
Le 15 août 2018, le pasteur Norbert Valley a été condamné par la justice neuchâteloise pour avoir hébergé et nourri un Togolais en situation irrégulière en Suisse. Son cas, précédé par d’autres, relance le débat sur le «délit de solidarité».

50 ans de représentation d’œuvres d’entraide: deux ROE parlent de leur expérience
Depuis cinquante ans, les représentantes et représentants d’une oeuvre d’entraide sont présents aux auditions dans la procédure d’asile. Ils observent l’état d’esprit des personnes en quête de protection, écoutent et interviennent lorsque quelque chose n’est pas équitable ou correct. L’OSAR s’est entretenue avec deux représentantes d’oeuvres d’entraide, Nazli Öztürk et Annette Humbel Gmünder. Elles nous racontent leur travail.

Criminalisation de la société civile
Chaque jour, des êtres humains périssent en Méditerranée du fait que non seulement l’Union européenne (UE) ne mène pas d’opération de sauvetage mais qu’elle entrave dorénavant aussi les opérations de sauvetage privées. L’Italie et Malte interdisent l’accès à leurs ports et mettent les navires sous séquestre. La Hongrie stigmatise les organisations humanitaires, accusées de faciliter la migration illégale. La pression monte sur la société civile européenne.

Les pratiques en matière d’asile sont empreintes d’optimisme pour les ressortissants du Sri Lanka
Depuis l’été 2016, les autorités suisses durcissent constamment leurs pratiques en matière d’asile pour les ressortissant-e-s du Sri Lanka. En 2017, le taux de protection est tombé à 31 pour cent, alors qu’il se montait encore à 71 pour cent en 2015.

Bilan positif après deux ans passés dans une famille d'accueil
En mars 2016, Marta Haile a été accueillie par Cécile Joly à Yvonand dans le cadre du projet «Familles d’accueil» de l’OSAR. Deux ans plus tard, notre rédaction reprend contact avec Marta, aujourd’hui âgée de 23 ans et qui vient tout juste d’emménager à Lausanne et d’entamer un apprentissage d’employée de commerce. Retour sur son parcours d’intégration.

Sauvetage en mer: interview avec Neil Falzon
Neil Falzon est membre du conseil d’administration de l’ECRE (European Council on Refugees and Exiles). Il a créé l’ONG maltaise de défense des droits humains «aditus», dont il est le directeur. Il représente actuellement l’avocat du capitaine du navire privé de recherche et de sauvetage Lifeline, Claus-Peter Reisch, dont il est allégué que son navire n’a pas été immatriculé correctement avant d’entrer dans les eaux territoriales de Malte. Le navire Lifeline a été confisqué par les autorités maltaises. Avant cela, le Lifeline avait dû attendre plusieurs jours avec 234 personnes à bord, qui avaient été secourues en Méditerranée jusqu’à ce qu’elles soient autorisées à entrer dans le port maltais.

Le traité de paix est-il un accord de réadmission?
Un traité de paix avec l’Éthiopie n’entraîne pas forcément une détente dans la politique intérieure et n’améliore pas non plus la situation des droits humains en Érythrée. Les exigences d’un accord de réadmission avec l’Érythrée sont aussi déplacées après la paix conclue officiellement entre l’Érythrée et l’Éthiopie. En raison du maintien du régime dictatorial et de la mauvaise situation de l’information, la mise en danger de personnes rapatriées de force n’est pas exclue et reste donc illicite.

Un pas de plus vers l'intégration: parole aux Érythréen-ne-s
Cette année, les personnes réfugiées et leur histoire d’arrivée en Suisse étaient au centre de notre campagne des Journées du réfugié. Nous souhaitons poursuivre notre contribution dans cette voie jusqu’à la fin de l’année 2018. Plusieurs personnes réfugiées, originaires d’Érythrée, ont pris leur destin en main avec beaucoup de motivation et de persévérance. Elles prennent ici la parole pour vous raconter leur intégration professionnelle en Suisse.

La table de réfugiés Embrachertal construit des ponts entre les êtres humains
Dans des wagons laissés à l’abandon sur des voies obsolètes sont réunies des personnes réfugiées. Elles n’attendent pas le temps qui passe. Elles apprennent. Elles sont motivées et veulent se sentir utiles. Elles n’entendent pas vivre à part, inertes, comme ces véhicules ferroviaires vétustes, mais veulent aller de l’avant et prendre leur destin en main.

Un nouveau départ pour les familles syriennes réinstallées
Fin décembre 2016, la Suisse a accepté d’accueillir 2000 personnes réfugiées syriennes sur deux ans dans le cadre du programme de réinstallation du HCR. Un programme d’intégration est spécialement élaboré et mis en œuvre à leur intention en étroite collaboration avec les cantons. Retour sur une séance d’information destinée aux familles syriennes réinstallées dans le canton de Vaud.

Compte-rendu des activités de la coalition Dublin
L’appel contre l’application aveugle du règlement Dublin, signé par plus de 33’000 personnes et 200 organisations, a été remis au Conseil fédéral lundi 20 novembre 2017. Depuis, nous avons rencontré les autorités fédérales en charge de l’asile et les exécutifs de plusieurs cantons. Certains renvois Dublin ont pu être évités. Des informations sur nos prochaines actions suivront.

Isolement de l’UE : l’exil n’est pas un crime
La décision de l’Union européenne (UE) de renforcer sa politique d’isolement est une manière de repousser davantage les personnes en quête de protection et de les criminaliser. Il est illusoire de vouloir répartir les personnes réfugiées de manière équitable sur une simple base volontaire. On est encore loin d’une juste clé de répartition.

L’OSAR soutient l’Alliance de la société civile
L’initiative d’autodétermination portée par l’UDC cherche à affaiblir la protection des droits fondamentaux. En effet, en cas d’acceptation, elle remettrait en question de nombreux traités internationaux portant sur les questions d’asile. Si la Suisse décidait de dénoncer la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH), les personnes concernées ne pourraient plus se tourner vers la Cour européenne des droits de l’homme (CrEDH). Or, comme l’a montré le cas d’un Tamoul qui a été renvoyé à tort de Suisse et a par la suite subi des sévisses, cet instrument se révèle indispensable.

Admission provisoire: la Commission donne le feu vert à une mini-réforme
Le jeudi 12 mars 2018, la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N) a recommandé au Conseil national l’adoption de la proposition de la CIP du Conseil des États (CIP-E) «Adaptations ponctuelles du statut de l’admission provisoire».

Familles d’accueil recherchées pour personnes réfugiées en Suisse
Le projet «Familles d’accueil» a été lancé en 2015 par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR). L’hébergement de personnes réfugiées par des privés était alors une première en Suisse. Aujourd’hui, il existe plusieurs projets similaires dans divers cantons, auxquels les familles intéressées à accueillir quelqu’un peuvent s’adresser.

L'exil, une destination sans fin
Plus de 25 personnes ont participé samedi 17 mars à l’événement «L’exil, une destination sans fin», organisé par l’OSAR et le Printemps de la poésie à la Case à Chocs à Neuchâtel. Le jeu de rôle «Passages», accompagné de poèmes, s’est tenu en première partie de l’événement, puis s’en sont suivies une rencontre et une discussion avec le poète syrien exilé, Samir Tahhan.

Une voix pour les personnes exilées en Suisse et admises à titre provisoire
Mortaza Shahed est caméraman et a réalisé à Kaboul des documentaires sur les programmes de réintégration et de réconciliation en Afghanistan. Il s’est du jour au lendemain retrouvé dans le collimateur du gouvernement, après avoir enregistré à son insu les propos d’un officier taliban, qui déclarait s’opposer au processus de paix. Mis sous pression et persécuté, il n’a eu d’autre choix que de fuir au Sri Lanka, puis à s’exiler en Suisse. Admis à titre provisoire durant deux ans, il a récemment obtenu le statut de réfugié reconnu. A travers son compte Twitter, il permet aujourd’hui aux personnes admises à titre provisoire de faire entendre leur voix.

Statistiques sur l'asile : le recul des demandes est une invitation à fournir une aide plus importante
18 000 personnes en quête de protection, soit un tiers de moins que l’année dernière, ont déposé une demande d’asile en Suisse en 2017. Ce recul ne signifie toutefois pas que la situation s’est globalement améliorée pour les personnes réfugiées.

Attribution aux cantons: un algorithme en faveur de l'intégration
En répartissant mieux les requérant-e-s d’asile dans les cantons, l’intégration professionnelle pourrait être renforcée. C’est ce que démontre une étude publiée par des chercheurs de l’EPFZ dans la revue Science.

Protection juridique des requérant-e-s d'asile dans la procédure de Dublin
Les personnes requérantes d’asile pourront à l’avenir généralement compter sur l’application correcte des critères de compétence du règlement Dublin III selon un arrêt du Tribunal administratif fédéral (TAF). L’OSAR salue l’adaptation de la pratique par le TAF qui représente un grand pas en avant.

Le Parlement renforce les interdictions de voyager pour les réfugiés
Extension des interdictions de voyager, renversement du fardeau de la preuve – la récente révision de la loi fédérale sur les étrangers (LEtr) se traduit par d’importants durcissements: les réfugié-e-s reconnu-e-s ont désormais l’interdiction de voyager dans leur pays d’origine ou de provenance ainsi que dans les pays limitrophes. Des exceptions restent toutefois possibles, mais les réfugié-e-s devront alors prouver que le voyage a été absolument nécessaire.

Le Conseil fédéral s’oppose à l’isolement des personnes requérantes
Un hébergement centré et non pas isolé. Un accès facilité aux services de consultation juridique et aux programmes d’occupation. Une proximité avec la population locale. Telles sont les exigences de l’OSAR concernant la nouvelle procédure d’asile, appliquée dès 2019. En rejetant la mise en place d’hébergements isolés et décentrés, le Conseil fédéral donne un signal clair dans le sens des revendications de l’OSAR.

«La perspective d’un travail a profondément changé ma vie»
Le préapprentissage d’intégration prépare les réfugié-e-s à une formation professionnelle.

Partager la responsabilité à l’échelle mondiale pour une protection commune des réfugiés
« La solidarité envers les réfugiés – entre responsabilité globale et engagement concret ». C’est sous ce slogan que se tiendra les 30 et 31 janvier 2018 à Berne le 7e symposium suisse sur l’asile. Consacré aux questions actuelles en matière de politique d’asile, il réunira des conférencières et conférenciers de premier rang issus de la classe politique, de l’administration, du monde scientifique et de la société civile. La Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga ouvrira les feux.

Quand les fonds publics viennent à manquer, les bénévoles prennent le relais
Durant l’automne 2017, le Parlement lucernois a réduit de 1,3 million de francs les subventions au domaine de l’asile et n’a pas renouvelé le mandat 2016 de Caritas – organisation membre de l’OSAR – d’encadrer les requérants d’asile. Conséquences: un encadrement insuffisant pour assurer une intégration réussie, peu de moyens financiers, le désarroi des premiers intéressé-e-s et des gens qui s’engagent bénévolement pour eux.

Comment la nouvelle procédure d’asile est-elle appliquée ?
Le 5 juin 2016, le peuple suisse a accepté la restructuration du domaine de l’asile. Le nouveau système prévoit une accélération des procédures d’asile, mais aussi la mise à disposition pour les requérants d’une représentation juridique et d’un service de consultation dès le début de la procédure.

Presque une famille
La famille Salzmann de Saint-Cergue, dans le canton de Vaud, a répondu à l’appel lancé par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) pour rechercher des familles d’accueil. Leurs trois filles ayant quitté le foyer familial, une chambre était libre dans la maison. Elle a ainsi été occupée par Bassel Ataia, réfugié originaire de Syrie, alors âgé de 19 ans. Cela fait deux ans que Bassel vit avec la famille Salzmann. Que s’est-il passé durant ces deux années?

Le Parlement veut contribuer à définir les pays de provenance qui sont des pays sûrs
Le 9 novembre 2017, la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N) a donné sa bénédiction à la même commission du Conseil des Etats pour l’élaboration d’une réforme législative, extrêmement délicate selon l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés. Les commissions parlementaires compétentes doivent être consultées une fois par an et elles ont donc leur mot à dire concernant la liste des pays d’origine ou de provenance sûrs pour les requérant-e-s d’asile.

Le Tribunal fédéral protège le droit des RMNA
L’OSAR salue la décision du Tribunal fédéral qui oblige dorénavant le Tribunal administratif fédéral à ne plus percevoir une avance de frais dans le cadre de recours déposés par des requérant-e-s mineur-e-s non accompagné-e-s (RMNA).

Conseil des droits de l'homme - 3eme examen périodique universel de la Suisse: la société civile veille au grain !
Le 9 novembre, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies examinera pour la 3ème fois la manière dont la Suisse respecte les droits humains. La plateforme des ONG suisses pour les droits humains attend de la part des États membres qu’ils formulent des recommandations claires pour améliorer la protection des droits humains en Suisse. Cela comprend, entre autres, la création d’une institution nationale des droits humains ou la mise en place d’une protection intégrale contre la discrimination.

Admission provisoire: non au frein à l'intégration!
L’OSAR recommande le rejet de la votation cantonale du 24 septembre à Zurich. La réduction des prestations sociales et le démantèlement des mesures intégratives pour les personnes admises à titres provisoire représenteraient un pas en arrière en matière d’intégration.

Admission à titre provisoire: une décision du Conseil des Etats à corriger
La commission des institutions politiques du Conseil des Etats propose le rejet de la motion sur la modification du statut des personnes admises à titre provisoire, ne respectant pas la volonté politique des cantons et communes sur le sujet. Le Conseil des Etats est donc appelé à corriger le 11 septembre prochain la proposition de la commission. Il importe en effet d’offrir aux 39 402 personnes admises à titre provisoire la protection qu’elles méritent après un séjour d’aussi longue durée en Suisse et de leur faciliter l’accès au marché du travail.

Arrêt de la CJUE sur les contingents: une décision réjouissante, mais à ne pas appliquer
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rejeté dans leur intégralité les recours de la Hongrie et de la Slovaquie. Si l’arrêt, qui réaffirme la solidarité entre les Etats européens, doit être salué, l’OSAR estime toutefois qu’une relocalisation vers la Hongrie ne saurait être considérée comme une solution acceptable en raison des conditions précaires dans le pays.

De l’héroïsme aux accusations de complicité avec les passeurs – l’Europe joue avec la vie des gens
Les morts en Méditerranée semblent être devenus aussi quotidiens que le bulletin météorologique. Rien que durant cette année, 2360 personnes en fuite ont perdu la vie avant la mi-juillet. D’autres suivront. On ne sait généralement pas grand-chose de leurs destins individuels. Les noyés sont perçus comme une masse, les survivants stigmatisés comme un danger pour le continent. Des voies d’accès légales vers l’Europe éviteraient beaucoup de souffrance.

Procédure test prévue en Suisse romande
Après des années de discussion sur la restructuration du domaine de l’asile, le Parlement a procédé, en septembre 2015, à un changement de paradigmes visant surtout à réduire durablement la durée de la procédure. La nouvelle procédure d’asile a déjà été testée à Zurich. En juin 2016, le peuple a adopté la nouvelle loi à une large majorité. Une deuxième exploitation test est maintenant prévue en Suisse romande.

Procédure disproportionnée lors des renvois forcés de familles
L’OSAR dénonce la procédure disproportionnée des renvois forcés séparant les familles: elle ne respecte pas le droit à la vie familiale et porte atteinte à l’intérêt supérieur de l’enfant. La loi sur l’asile prévoit pourtant que le principe de l’unité familiale doit être pris en considération lors de l’exécution des renvois.

La CJUE appelle les politiques à réagir
Dans un arrêt publié aujourd’hui, la Cour de justice de l’Union européenne a souligné que le franchissement de la frontière extérieure de l’UE par des personnes en quête de protection ne peut pas être considéré comme légal au sens du règlement Dublin III. Elle recommande toutefois aux Etats membres de prévoir une autre répartition des responsabilités «dans un esprit de solidarité», ces dernières ne pouvant pas exclusivement reposer sur les épaules des Etats frontières.

Arrêt de la CJUE: les délais du règlement Dublin III sont contraignants pour toutes et tous !
Toute personne requérante d’asile peut invoquer dans le cadre d’un recours le respect des délais prévus dans le règlement Dublin III. La Cour de justice de l’Union européenne a souligné aujourd’hui dans un arrêt que la prolongation de ces délais par accord entre Etats est une pratique illégale.

La CourEDH confirme la situation préoccupante des droits humains en Erythrée
La Cour européenne des droits de l’homme (CourEDH) s’est prononcée sur l’exécution du renvoi d’un ressortissant érythréen par la Suisse: au vu de la situation préoccupante des droits humains en Erythrée, la Suisse doit vérifier dans chaque cas individuel si, en cas de retour, la personne requérante d’asile est menacée par une violation de l’interdiction de torture (art.3 CEDH). La CourEDH a rejeté le recours de l’homme de 27 ans, car ce dernier n’a pas pu rendre suffisamment vraisemblable sa mise en danger. Néanmoins, les autorités suisses doivent à nouveau se pencher sur son cas afin d’évaluer s’il est menacé par le service militaire en cas de retour. Il doit ainsi être clarifié dans une nouvelle procédure d’asile si le service militaire est compatible avec l’interdiction du travail forcé (art. 4 CEDH). Pour le recourant, l’incertitude sur son droit de rester et sur son statut en Suisse perdure. 20.06.2017

SFH begrüsst Entscheid und fordert unverzügliches Eintreten auf hängige Gesuche

Attaque disproportionnée sur la liberté de mouvement des personnes relevant du domaine de l’asile
Le 1er juin 2017, le Conseil national a accepté différentes motions sur l’interdiction générale de voyager pour certaines personnes relevant du domaine de l’asile. La motion du groupe parlementaire UDC exige l’interdiction générale de voyager à l’étranger pour toutes les personnes requérantes d’asile et les personnes avec un statut «d’admission provisoire». Le groupe parlementaire libéral-radical limite sa motion aux titulaires d’une admission provisoire. Les deux interventions disent être motivées par la supposition que des personnes relevant du domaine de l’asile voyageraient dans leur pays d’origine.

Le Conseil fédéral se prononce sur le développement du système Dublin
Dans son rapport sur la nouvelle conception de Schengen/Dublin, le Conseil fédéral conclue, qu’un développement du système Dublin est dans l’intérêt de tous les Etats. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés salue ce développement urgent et nécessaire, notamment la séparation entre l’enregistrement et la procédure d’asile, et l’idée d’une répartition des tâches entre les Etats.

Ensemble en sécurité dans le canton de Berne
La police cantonale de Berne informe les requérant-e-s d’asile sur ses activités en s’appuyant sur une vidéo et un flyer disponible en plusieurs langues. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés a conseillé la police dans cette démarche afin d’instaurer une confiance mutuelle entre les parties concernées. Les expériences des personnes en quête de protection avec la police dans leur pays d’origine sont en effet souvent négatives, d’où le besoin de sensibilisation.

Les requérant-e-s d’asile dans l’espace public
La Commission fédérale contre le racisme (CFR) a publié le 27 février 2017 un avis juridique de l’Université de Zürich qui examine, sous l’angle de la protection contre la discrimination et des droits humains, les restrictions à la liberté de mouvement des requérant-e-s d’asile dans l’espace public.

Requérant-e-s d’asile en quête de sécurité coincé-e-s entre la loi et la dure réalité en Italie
Le Danish Refugee Council et l’Organisation Suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) publient aujourd’hui un rapport conjoint sur la situation des per-sonnes vulnérables transférées en Italie en vertu du règlement Dublin III. Le rapport éclaire en particulier la situation des personnes vulnérables, montre que les conditions d’accueil en Italie varient fortement et que les personnes sont exposées à des risques de violations des droits humains.

Arrêt négligent du TAF en toute connaissance de cause
«De notre point de vue, l’arrêt du Tribunal administratif fédéral est inacceptable. Le Tribunal souligne lui-même que la situation en Erythrée est dangereuse mais se plie en même temps à la pression publique», explique Miriam Behrens, Directrice de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés. L’OSAR exige que la désertion ainsi que le refus de servir continuent d’être considérés comme des motifs d’asile pour les procédures en cours. Les requérant-e-s d’asile érythréen-ne-s ne doivent pas être renvoyé-e-s et devraient au moins recevoir le statut d’admission provisoire.

Prise de position de l’OSAR sur le nouveau règlement européen
Prise de position de l’OSAR sur la reprise et la mise en œuvre du règlement de l’Union Européenne (UE) sur le nouveau Corps européen de gardes-frontières et de garde-côtes (acquis de Schengen).

La CEDH condamne la Suisse sur les retours au Sri Lanka
Le 26 janvier 2017, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné la Suisse qui a renvoyé un ressortissant sri lankais d’origine tamoule en 2013 alors qu’il était exposé à un risque de mauvais traitements, ce qui constitue une violation de l’interdiction de la torture selon la Convention des droits de l’homme. Dans son arrêt, la CEDH souligne que la Confédération n’a pas évalué correctement le risque encouru par le plaignant.

Rapport: Pushed Back at the Door
25.01.2017: Des organisations membres du réseau ECRE, dont fait partie l’OSAR, ont publié un rapport sur la problématique des «Push-backs».

Journée mondiale du réfugié
Chaque année, le 20 juin, le monde commémore la force, le courage et la résilience de millions de réfugiés. La Journée mondiale du réfugié est également l’occasion pour le grand public de montrer son soutien aux familles déracinées.

Italie: Expulsions illégales et violences envers les migrants
Amnesty International (AI) a publié un rapport sur les «hotspots» en Italie le 3 novembre 2016. Au printemps, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) s’est rendue sur place afin d’éclaircir la situation en Italie. Elle a publié à ce sujet un rapport dans lequel elle conclut que le système d’accueil italien présente des insuffisances généralisées. Les connaissances de l’OSAR correspondent à celles du rapport d’AI.

Undue protection restrictions for temporary admission beneficiaries
ECRE News: The Swiss Federal Council has published a report examining the application of the status of temporary admission. The report found that temporary admission negatively impacted beneficiaries’ access to rights and integration in practice. Temporary admission is a national protection status in Switzerland, different from subsidiary protection provided in the EU asylum acquis.

UK: Upper Tribunal publishes new Country Guidance case on Eritrea
ECRE News: The Upper Tribunal published a new Country Guidance case on Eritrea. The judgment confirms that Eritreans, who evaded military service and/or left the country illegally, continue to face a real risk of persecution, serious harm or ill-treatment if returned to Eritrea.

With Greece: Recommendations for refugee protection
A report launched by The AIRE Centre and ECRE (published on 13 July) finds that refugees in Greece continue to face challenges in accessing asylum due to increased complexity and procedural layers, a lack of simple and unequivocal information, as well as significant gaps in legal assistance.

RMNA : un accueil à la hauteur des défis posés ?
En 2015, 2736 demandes d’asile ont été déposées par des requérant-e-s mineur-e-s non accompagné-e-s (RMNA) en Suisse. Ces chiffres vont très probablement augmenter en été 2016. Quelles dispositions sont prises pour accueillir et encadrer ces jeunes? Comment le canton de Vaud fait-il face à ces défis? Comment contribuer à soutenir les diverses actions menées pour aider ces jeunes?

Oui à des procédures courtes et équitables
Mardi, les six organisations membres de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR ont présenté avec Opération Libero leur Oui à la révision de la loi sur l’asile. L’accélération des procédures et l’extension de la protection juridique ont convaincu les organisations qui, au sein de la société civile, travaillent pour la plupart depuis des décennies dans les domaines de la fuite et de l’asile. Elles voient dans le projet, malgré certains durcissements, une nette amélioration globale pour les requérant-e-s d’asile.

Réfréner la violence aux frontières de l’Europe
L’OSAR condamne la violence, l’usage de gaz lacrymogènes et les violations des droits humains perpétrés à l’égard les réfugiés, en particulier les évènements qui ont récemment touché la frontière gréco-macédonienne.

Accord entre l’UE et la Turquie: un pas de plus qui heurte de manière flagrante les droits humains en Europe
La semaine dernière, les premiers renvois des personnes en recherche de protection ont été opérées de la Grèce direction la Turquie. L’OSAR juge l’accord conclu le 18 mars 2016 entre l’UE et la Turquie comme étant contraire au droit international. Sans cacher sa préoccupation, l’organisation prend connaissance de sa mise en œuvre.

The reception of refugees and asylum seekers in Europe
The AIDA-Thematic Report of March 2016 documents the recent situation of reception of asylum seekers in the 20 AIDA countries, bearing in mind the peculiar legal and policy context applicable in non-EU countries such as Turkey or Serbia, which may merit particular consideration.

Rapport du GRETA sur la crise des réfugiés
Selon un nouveau rapport du Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) du Conseil de l’Europe, les gouvernements sur l’ensemble du continent doivent de toute urgence protéger les enfants et les jeunes contre la traite des êtres humains.

Memorandum ̶ Time to Save the Right to Asylum
Ahead of the European Council Summit meeting of 17 and 18 March 2016, ECRE urges Heads of State or Government to assume political leadership and pave the way for a concerted EU response to what primarily continues to be a refugee crisis and not only a migratory phenomenon. Such a response must be based on the principle of solidarity and fair sharing of responsibility and respect for human rights.

« La Suisse ne devrait pas renvoyer de requérants d’asile en Hongrie. »
La juriste et coordinatrice d’ELENA Grusa Matevzic s’engage au Hungarian Helsinki Committee (HHC) pour la protection et les droits des réfugiés et des requérants d’asile. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés s’est entretenu avec elle de la situation en Hongrie pendant une rencontre du Conseil européen sur les réfugiés et les exilés (ECRE) qui s’est tenue à Vienne à la mi-janvier.

Pour une Europe des droits humains
Quinze organisations européennes centrales d’aide aux réfugiés, provenant de 9 pays, ont critiqué la réponse européenne à la crise des réfugié-e-s: elles élèvent leur voix et réclament un retour à la solidarité et à l’humanité. Répondant à l’invitation du Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (ECRE), les quinze organisations se sont rencontrées le vendredi 15 janvier 2016 à Vienne et ont adopté une déclaration commune.

Personne ne peut tout faire mais chacun-e peut faire quelque chose
Sur invitation du DFAE, une délégation suisse de l’OSAR a rencontré le Vice-Secrétaire général de l’ONU M. Jan Eliasson le 24 novembre 2015.

Les personnes réfugiées ne doivent pas devenir des boucs émissaires
Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a exprimé sa vive émotion et son indignation après les attentats à Paris et le meurtre d’un si grand nombre d’innocents. Il exhorte par ailleurs à ce que les personnes réfugiées ne deviennent pas des boucs émissaires. Une position et une préoccupation entièrement partagée par l’OSAR.

Pour des standards minimums dans l’accueil des enfants migrants en Suisse
Le mercredi 4 novembre 2015, l’Alliance pour les droits des enfants migrants en Suisse (ADEM) a organisé un colloque afin de définir les besoins et contraintes en vue d’établir des standards minimums dans l’accueil des Mineur-e-s non accompagné-e-s.

La Suisse doit repenser les accords de Dublin
La politique d’asile de la Suisse bafoue les droits des réfugiés et contrevient au principe de solidarité en refoulant des personnes vers des pays comme l’Italie, la Grèce, la Hongrie. Au lieu de favoriser l’intégration des réfugiés de guerre venus de Syrie ou d’Afghanistan, le Secrétariat d’Etat aux migrations accélère les renvois depuis le 24 septembre, traitant prioritairement les cas Dublin.

MER SEND EIS - Une solidarité vécue
Il y a à peine quelques semaines, Isabelle Gautschy et Sibel Bucher ont lancé le projet «Aktion MER SEND EIS» («Action Nous sommes un») afin de montrer, expliquent-elles, que «tous les êtres humains sont égaux, peu importe leur origine».

Prisonnier de la crise de solidarité
Le 10 septembre 2015, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés a présenté le rapport-pays de la Suisse lors de la Conférence du Conseil Européen pour les Réfugiés et Exilés (CERE) à Bruxelles. Les rapports donnent un aperçu du système d’asile de chaque pays et sont actualisés chaque semestre. Le CERE est une alliance paneuropéenne de 90 ONG engagées pour la promotion et la protection des réfugié-e-s, des requérant-e-s d’asile et des personnes déplacées.

Renvois et accès aux soins
L’Observatoire romand du droit d’asile et des étrangers ODAE a publié la deuxième édition actualisée de son rapport « Renvoi et accès aux soins » rédigé en collaboration avec le Groupe sida Genève.

UNHCR: Tendances de l'asile 2014
Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a publié le 26 mars 2015 un rapport statistique sur les Niveaux et tendances de l’asile 2014 dans les pays industrialisés. Le rapport montre à combien s’élevait le nombre de demandes d’asile durant l’année 2014 dans 44 pays industrialisés en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Les pays d’origine aussi bien que l’évolution des demandes d’asile sont comparables à ceux de l’année passée.

L’art de supporter l’insupportable
Salam, Lamen, Rudy, Rosselle. Un père,une mère, deux enfants de quatre et sept ans. Une famille kurde de Syrie qui a pu fuir en Suisse voici une année et qui attend maintenant la décision du Secrétariat d’État aux Migrations SEM à Wangen près d’Olten. Le père est artiste, la mère avocate. Ils aimeraient retrouver leur autonomie au plus vite.

Crise syrienne : cinq revendications de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR
La situation humanitaire en Syrie est dramatique: actuellement, plus de 12 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire. En Syrie, comme dans les pays voisins, la crise s’aggrave. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR a identifié un potentiel d’action dans divers domaines et soumet au Conseil fédéral les revendications suivantes.

Restructuration du domaine de l’asile: première évaluation de la phase de test
Le rapport sur l’évaluation des dix premiers mois de la phase de test réalisée à Zurich est disponible. Les résultats intermédiaires montrent que les procédures d’asile testées dans ce centre pilote sont traitées et bouclées de manière plus rapide que dans le système standard, comme cela avait été prévu dans les objectifs.

Entre accueil et aide sur place, le dilemme humanitaire
Le nombre de réfugiés et de personnes déplacées internes continue à augmenter dans le monde. La guerre en Syrie explique en partie cette hausse. Alors que des pays voisins comme le Liban ou la Jordanie sont à deux doigts de ne plus pouvoir faire face à la situation, la Suisse s’interroge sur la manière d’intensifier son aide.

Reportage à Onex où une femme a accueilli une famille de réfugiés syriens
A Onex, dans le canton de Genève, une femme accueille chez elle une famille syrienne, chrétienne. La mère, son fils de 29 ans et sa fille de 36 ans ont fui Damas en décembre dernier.

Moins de 18 ans cherchent asile
Plus de 20ʹ000 mineurs sont arrivés en Italie par la Méditerranée en 2014. Le nombre de ces migrants ne cesse d’augmenter. En Suisse aussi. L’accueil et l’encadrement de ces ados est crucial.

Avoir du pouvoir, c’est assumer une responsabilité
Discours prononcé par la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga lors de la réunion de l’UDC du canton de Zurich à l’Albisgüetli, le 16 janvier 2015

Left Out in the Cold
Livrés à eux-mêmes dans le froid, isolés dans des camps surpeuplés et oubliés par la communauté internationale, 95 % des réfugiés syriens vivent, dans ces cinq pays, dans des conditions inhumaines. Les recherches approfondies d’Amnesty International, complétées par les dernières données du Haut commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés HCR, soulignent la nécessité d’agir vite pour ces enfants et ces familles en difficulté.

Living in the Shadows
“Life as a Syrian refugee in Jordan is like being in quick sand; whenever I move, I sink a little bit further.” Mohammad Father of four children

Derrière les chiffres, les destins individuels
Pour éviter les drames et les trafics, l’Union européenne et la Suisse doivent revoir leur politique d’asile, selon Manon Schick, directrice d’Amnesty International Suisse.