«En Erythrée, la situation des droits de l'homme ne s’améliore pas»

Durée indéfinie du service militaire, arrestations et détentions arbitraires, conditions de détention difficiles: toutes ces violations des droits de l’homme ne permettent pas aux Erythréens d’entrevoir un futur dans leur pays.

C’est ce qu’affirme Sheila B.Keetharuth, rapporteuse spéciale de l’ONU sur l’Erythrée, dans un entretien exclusif accordé à la Radiotélévision suisse italienne.