Italie: Expulsions illégales et violences envers les migrants

Amnesty International (AI) a publié un rapport sur les «hotspots» en Italie le 3 novembre 2016. Au printemps, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) s’est rendue sur place afin d’éclaircir la situation en Italie. Elle a publié à ce sujet un rapport dans lequel elle conclut que le système d’accueil italien présente des insuffisances généralisées. Les connaissances de l’OSAR correspondent à celles du rapport d’AI.

Expulsions illégales et violences envers les migrants

La Suisse est le pays d’Europe qui effectue le plus de renvois Dublin. Les pressions de l’Union européenne (UE) visant à inciter l’Italie à durcir le ton contre les personnes réfugiées et migrantes ont débouché sur des expulsions illégales et des mauvais traitements susceptibles de constituer des actes de torture dans certains cas. La Suisse a aussi sa part de responsabilité, puisque c’est le pays qui procède au plus grand nombre de renvois Dublin vers l’Italie. par Amnesty International

Lire le communiqué d’Amnesty International, publié le 3 novembre 2016:

Communiqué de presse

Télécharger le rapport, publié le 3 novembre 2016 (en anglais):
Hotspots Italy. How EU´s Flagship Approach Leads To Violations Of Refugee And Migrant rights. Amnesty International, 03.11.2016

Consultez le dossier médias de l’OSAR sur l’Italie