2018

Sauvetage en mer: interview avec Neil Falzon
Neil Falzon est membre du conseil d’administration de l’ECRE (European Council on Refugees and Exiles). Il a créé l’ONG maltaise de défense des droits humains «aditus», dont il est le directeur. Il représente actuellement l’avocat du capitaine du navire privé de recherche et de sauvetage Lifeline, Claus-Peter Reisch, dont il est allégué que son navire n’a pas été immatriculé correctement avant d’entrer dans les eaux territoriales de Malte. Le navire Lifeline a été confisqué par les autorités maltaises. Avant cela, le Lifeline avait dû attendre plusieurs jours avec 234 personnes à bord, qui avaient été secourues en Méditerranée jusqu’à ce qu’elles soient autorisées à entrer dans le port maltais.

Le traité de paix est-il un accord de réadmission?
Un traité de paix avec l’Éthiopie n’entraîne pas forcément une détente dans la politique intérieure et n’améliore pas non plus la situation des droits humains en Érythrée. Les exigences d’un accord de réadmission avec l’Érythrée sont aussi déplacées après la paix conclue officiellement entre l’Érythrée et l’Éthiopie. En raison du maintien du régime dictatorial et de la mauvaise situation de l’information, la mise en danger de personnes rapatriées de force n’est pas exclue et reste donc illicite.

Un pas de plus vers l'intégration: parole aux Érythréen-ne-s
Cette année, les personnes réfugiées et leur histoire d’arrivée en Suisse étaient au centre de notre campagne des Journées du réfugié. Nous souhaitons poursuivre notre contribution dans cette voie jusqu’à la fin de l’année 2018. Plusieurs personnes réfugiées, originaires d’Érythrée, ont pris leur destin en main avec beaucoup de motivation et de persévérance. Elles prennent ici la parole pour vous raconter leur intégration professionnelle en Suisse.

La table de réfugiés Embrachertal construit des ponts entre les êtres humains
Dans des wagons laissés à l’abandon sur des voies obsolètes sont réunies des personnes réfugiées. Elles n’attendent pas le temps qui passe. Elles apprennent. Elles sont motivées et veulent se sentir utiles. Elles n’entendent pas vivre à part, inertes, comme ces véhicules ferroviaires vétustes, mais veulent aller de l’avant et prendre leur destin en main.

Un nouveau départ pour les familles syriennes réinstallées
Fin décembre 2016, la Suisse a accepté d’accueillir 2000 personnes réfugiées syriennes sur deux ans dans le cadre du programme de réinstallation du HCR. Un programme d’intégration est spécialement élaboré et mis en œuvre à leur intention en étroite collaboration avec les cantons. Retour sur une séance d’information destinée aux familles syriennes réinstallées dans le canton de Vaud.

Compte-rendu des activités de la coalition Dublin
L’appel contre l’application aveugle du règlement Dublin, signé par plus de 33’000 personnes et 200 organisations, a été remis au Conseil fédéral lundi 20 novembre 2017. Depuis, nous avons rencontré les autorités fédérales en charge de l’asile et les exécutifs de plusieurs cantons. Certains renvois Dublin ont pu être évités. Des informations sur nos prochaines actions suivront.

Isolement de l’UE : l’exil n’est pas un crime
La décision de l’Union européenne (UE) de renforcer sa politique d’isolement est une manière de repousser davantage les personnes en quête de protection et de les criminaliser. Il est illusoire de vouloir répartir les personnes réfugiées de manière équitable sur une simple base volontaire. On est encore loin d’une juste clé de répartition.

L’OSAR soutient l’Alliance de la société civile
L’initiative d’autodétermination portée par l’UDC cherche à affaiblir la protection des droits fondamentaux. En effet, en cas d’acceptation, elle remettrait en question de nombreux traités internationaux portant sur les questions d’asile. Si la Suisse décidait de dénoncer la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH), les personnes concernées ne pourraient plus se tourner vers la Cour européenne des droits de l’homme (CrEDH). Or, comme l’a montré le cas d’un Tamoul qui a été renvoyé à tort de Suisse et a par la suite subi des sévisses, cet instrument se révèle indispensable.

Admission provisoire: la Commission donne le feu vert à une mini-réforme
Le jeudi 12 mars 2018, la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N) a recommandé au Conseil national l’adoption de la proposition de la CIP du Conseil des États (CIP-E) «Adaptations ponctuelles du statut de l’admission provisoire».

Familles d’accueil recherchées pour personnes réfugiées en Suisse
Le projet «Familles d’accueil» a été lancé en 2015 par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR). L’hébergement de personnes réfugiées par des privés était alors une première en Suisse. Aujourd’hui, il existe plusieurs projets similaires dans divers cantons, auxquels les familles intéressées à accueillir quelqu’un peuvent s’adresser.

L'exil, une destination sans fin
Plus de 25 personnes ont participé samedi 17 mars à l’événement «L’exil, une destination sans fin», organisé par l’OSAR et le Printemps de la poésie à la Case à Chocs à Neuchâtel. Le jeu de rôle «Passages», accompagné de poèmes, s’est tenu en première partie de l’événement, puis s’en sont suivies une rencontre et une discussion avec le poète syrien exilé, Samir Tahhan.

Une voix pour les personnes exilées en Suisse et admises à titre provisoire
Mortaza Shahed est caméraman et a réalisé à Kaboul des documentaires sur les programmes de réintégration et de réconciliation en Afghanistan. Il s’est du jour au lendemain retrouvé dans le collimateur du gouvernement, après avoir enregistré à son insu les propos d’un officier taliban, qui déclarait s’opposer au processus de paix. Mis sous pression et persécuté, il n’a eu d’autre choix que de fuir au Sri Lanka, puis à s’exiler en Suisse. Admis à titre provisoire durant deux ans, il a récemment obtenu le statut de réfugié reconnu. A travers son compte Twitter, il permet aujourd’hui aux personnes admises à titre provisoire de faire entendre leur voix.

Statistiques sur l'asile : le recul des demandes est une invitation à fournir une aide plus importante
18 000 personnes en quête de protection, soit un tiers de moins que l’année dernière, ont déposé une demande d’asile en Suisse en 2017. Ce recul ne signifie toutefois pas que la situation s’est globalement améliorée pour les personnes réfugiées.

Attribution aux cantons: un algorithme en faveur de l'intégration
En répartissant mieux les requérant-e-s d’asile dans les cantons, l’intégration professionnelle pourrait être renforcée. C’est ce que démontre une étude publiée par des chercheurs de l’EPFZ dans la revue Science.

Protection juridique des requérant-e-s d'asile dans la procédure de Dublin
Les personnes requérantes d’asile pourront à l’avenir généralement compter sur l’application correcte des critères de compétence du règlement Dublin III selon un arrêt du Tribunal administratif fédéral (TAF). L’OSAR salue l’adaptation de la pratique par le TAF qui représente un grand pas en avant.