Projet d’intégration à Noël : un exemple à suivre

Rechercher le matériel nécessaire, fabriquer des produits artisanaux et en assurer la vente au marché de Noël. Le projet du groupe d’intégration de Malters, soutenu par l’OSAR, encourage à plusieurs niveaux l’intégration des personnes érythréennes requérantes d’asile.

Le projet d’intégration du groupe de soutien de Malters, qui est soutenu par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), en est déjà à sa deuxième édition cet hiver. L’idée est simple et sa mise en œuvre a tout pour plaire. Des Erythréennes et Erythréens requérants d’asile confectionnent des produits artisanaux: des sets de table, des fagots, ainsi que des bougies florales et des aimants fabriqués à partir de capsules de café. Afin de garantir un travail artisanal de qualité, les participant-e-s au projet sont accompagnés dans leur travail de confection par un ou une spécialiste. Ils exercent ainsi leur autonomie et travaillent avec soin et engagement. Le 1er décembre, ils ont ainsi vendu eux-mêmes leurs produits sur le stand du marché de Noël de Malters.

Présents sur tous les fronts

Sur le stand de vente, les participant-e-s n’ont d’autre choix que de communiquer en allemand: présenter les articles aux visiteurs du marché, venus d’ici et d’ailleurs, proposer un prix adapté et les vendre. Ce travail motivé constitue un encouragement pour les personnes requérantes d’asile et a un impact positif sur la population locale. Les bénéfices issus de la vente serviront à financer d’autres projets d’intégration à Malters.