© OSAR

Sri Lanka : attaques contre des réfugiés musulmans après les attentats de Pâques

Après les attentats du dimanche de Pâques perpétrés selon les premiers éléments par des islamistes à l’encontre d’églises et d’hôtels à Colombo, Negombo et Batticaloa, des réfugiés et requérants d’asile musulmans ont fait l’objet au Sri Lanka de menaces voire d’attaques de la part de foules en colère.

Les médias et les militants locaux rapportent que près d’un millier de réfugiés ont été expulsés de leurs domiciles après que les foules ont fait pression sur leurs propriétaires. Beaucoup ont cherché refuge près des mosquées ou au poste de police de Negombo. Une personne de contact locale a rapporté à l’OSAR que la situation était dramatique. Les autorités ont été contraintes, au vu des protestations menées par les communautés locales, de suspendre leurs efforts pour réinstaller les personnes déplacées dans des zones voisines appropriées et dotées d’infrastructures adaptées. Selon des activistes, au moins quatre autobus transportant des musulmans effrayés ont dû retourner au poste de police de Negombo, déjà bondé, y compris de nombreux enfants, des personnes âgées et d’autres personnes ayant des besoins spécifiques qui voulaient se rendre dans des endroits plus sûrs. L’OSAR est très préoccupée par la situation actuelle au Sri Lanka.