Image: Keystone/ Des personnes en quête de protection sont interceptées par le Corps des gardes-frontières suisses à la gare de Chiasso.

Chiasso / Côme

En septembre 2016, la situationà la frontière sud s’est détériorée. Pour les réfugié-e-s comme pour les autorités et organisations concernées, la situation entre Chiasso et Côme est difficile. Il est dès lors nécessaire d’assurer le plus de transparence possible sur le traitement des personnes arrêtées et sur les procédures appliquées à la frontière.

Questions le plus souvent posées sur la situation des réfugié-e-s à la frontière entre Côme et Chiasso: FAQ, état du 25.11.2016.

-------------------------------

Rapports de l’OSAR sur l’Italie

-------------------------------

Communiqués de presse de l’OSAR sur la situation à Côme et Chiasso

  • Stopper les renvois des mineur-e-s non accompagné-e-s! – 10.10.2016. L’OSAR s’est rendue à plusieurs reprises à Côme et Chiasso afin de se faire une idée de la situation sur place et d’analyser la situation juridique. Bilan: l’OSAR identifie un besoin d’agir sur la pratique des renvois et exige l’arrêt immédiat des renvois de mineur-e-s non accompagné-e-s.
  • Frontière sud : Davantage de transparence – 18.08.2016. La directrice de l’OSAR Miriam Behrens s’est rendue le 17 et 18 août à Chiasso et à Côme afin d’observer la situation des réfugié-e-s sur place. « Notre objectif est de s’assurer que les droits des personnes en quête de protection soient entièrement garantis », explique Miriam Behrens. Chaque personne qui cherche protection en Suisse doit notamment être transférée au Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) en tant qu’autorité compétente, même s’il existe des doutes quant aux motifs de la demande d’asile.
  • La directrice de l’OSAR observe la situation à Chiasso et à Côme – 16.08.2016. Depuis hier la directrice de l’OSAR Miriam Behrens sejourne à Chiasso et à Côme afin d’observer la situation sur place. L’OSAR souhaite s’assurer que les droits des personnes en quête de protection sont garantis. Chaque personne qui cherche protection en Suisse doit notamment être transférée à l’autorité compétente en matière de migration. L’OSAR examinera quelles sont les possibilités d’amélioration de la situation et quelles seraient alors les mesures à mettre en place.

-------------------------------

Consulter le dossier sur l’Italie.