Dès l’âge de quinze ans, les jeunes érythréens sont recrutés de force dans l’armée. C’est ainsi que se maintient une des plus grandes armées d’un des plus petits pays du continent africain. Photo: REUTERS/Jack Kimball

Érythrée

Vous trouverez ici toute l’actualité sur l’Erythrée, notamment les derniers rapports, prises de positions et articles de l’OSAR sur l‘Erythrée.

Pourquoi fuir l’Erythrée?

En partant de leur pays, les Érythréen-ne-s fuient l’une des plus terribles dictatures au monde qui contraint hommes, femmes et mêmes enfants au service militaire pour une période indéfinie. Ils espèrent ainsi échapper aux camps d’entraînement dans lesquels sont commises des exactions telles que tortures, viols, privations de soins.

Au regard du droit des réfugiés, un Érythréen quittant illégalement son pays pour échapper au service militaire doit obtenir la protection de la communauté internationale. S’il retourne dans son pays, il risque en effet la prison à vie, la torture et la mort.

Erythrée – vague regard derrière la façade de la dictature

Depuis deux ans environ, certains politiciens en Suisse ne cessent de répéter que la situation des droits humains se serait améliorée en Erythrée et que les requérant-e-s d’asile originaires de ce pays pourraient bientôt y être renvoyé-e-s. Récemment, des journalistes se sont rendus sur place pour se forger une image plus nuancée. Les informations qu’ils ont récoltées ne constituent en rien une preuve d’amélioration de la situation et ne sont donc pas suffisantes pour modifier la pratique suisse en matière d’asile. Lire plus