Photo: FreeImages.com/Silvia Cosimini

Traite des êtres humains

De plus en plus de personnes en procédure d’asile sont concernées par la traite des êtres humains. Cette situation les rend extrêmement vulnérables, elles sont souvent fortement traumatisées et ont besoin d’une protection particulière. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR s’engage pour que les besoins de protection spécifiques des personnes victimes de traite soient pris en compte dans la procédure d’asile.

La traite des êtres humains ne correspond pas au trafic de migrants. Le trafic de migrants se définit par l’aide payée pour entrer illégalement sur un territoire avec, en général, le consentement de la personne clandestine. En revanche, l’exploitation est le motif principal de la traite des êtres humains. La définition communément admise de la traite des êtres humains contient trois éléments :

  • une action: recrutement, transport, transfert, hébergement, accueil; 
  • un moyen: menace, contrainte ou recours à la force, enlèvement, abus d’autorité ou de faiblesse, fraude ou tromperie;
  • un but: l’exploitation (proxénétisme ou exploitation sexuelle, travail forcé, esclavage, servitude, obligation à commettre des délits, prélèvement et trafic d’organes). 

Sources:

  • Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, mer et air, additionnel à la convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, RS 0.311.541.
  • Protocole additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes en particulier des femmes et des enfants, RS 0.311.542. 

TRACKS – Identification des besoins spécifiques des demandeurs d’asile victimes de traite

En tant qu’organisation faîtière des organisations de défense des réfugié-e-s, l’OSAR participe à un projet transnational qui aborde le lien entre asile et  traite des êtres humains, co-financé par la Commission européenne: TRACKS (Identification of Trafficked Asylum Seekers’ Special Needs). Dans le cadre du projet, des bonnes pratiques sont identifiées et partagées sur le plan national et international. La sensibilisation et la formation des différents acteurs ainsi que le développement de méthodes utiles à leur travail pratique sont des autres objectifs importants du projet. L’OSAR diffuse les connaissances de TRACKS en Suisse et s’engage pour la mise en œuvre des mesures appropriées.

L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés s’engage pour une procédure d’asile juste et empreinte d’humanité. La prise en compte de vulnérabilités particulières ainsi que l’adaptation adéquate de la procédure représentent des points clés de son travail. L’OSAR s’engage donc pour la mise en œuvre de TRACKS en Suisse. Les organisations suivantes participent au projet :