A notre sujet

Protéger les réfugiés - Préserver la dignité humaine

L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) incarne une voix indépendante pour la protection et les droits des personnes réfugiées en Suisse.

Depuis 1936, l'OSAR s’engage pour une approche humaine des personnes vulnérables et, en avocate engagée, elle défend leurs intérêts. L’OSAR a contribué de manière déterminante au fait que le domaine de l’asile est devenu une mission de politique nationale dans les années 1950. Depuis lors, elle a pris part à de nombreuses avancées en matière d’asile suisse.

En tant qu’organisation d’aide aux réfugiés expérimentée et organisation faîtière des œuvres d’entraides suisses actives dans les domaines de l’exil et de l’asile, l’OSAR façonne la Suisse de demain. Elle travaille de manière factuelle, est innovante, donne son avis et agit là où c’est nécessaire. Fournissant des conseils juridiques, accompagnant le travail des autorités de manière critique, sensibilisant et informant, l’OSAR est l’interlocutrice de la politique et des experts.

L’OSAR ne peut atteindre ses objectifs ambitieux que grâce au soutien de la population et à la coopération avec ses organisations membres et autres associations et institutions. L’OSAR est une organisation d’utilité publique, certifiée par ZEWO.

« Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. »

DĂ©claration universelle des droits de l'homme

Article 14

Ce que l’OSAR veut obtenir

  • Admission : le droit garanti Ă  la protection contre les persĂ©cutions des personnes demandant leur admission en Suisse
  • Protection : le respect de la Convention de Genève relative au statut des rĂ©fugiĂ©s et des autres obligations en matière de droits humains par la Suisse
  • ProcĂ©dures : une procĂ©dure juste pour les personnes requĂ©rantes d’asile avec une protection juridique de qualitĂ© Ă©levĂ©e
  • IntĂ©gration : l’égalitĂ© des chances en matière de profession et de formation pour les personnes rĂ©fugiĂ©es reconnues et celles admises provisoirement, ainsi que de bonnes conditions prĂ©alables Ă  une participation active Ă  la vie sociale, politique et culturelle
« Pour atteindre nos objectifs, nous avons besoin du soutien de personnes au grand cœur et engagées. »

Miriam Behrens

Directrice de l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR)

Les points phares du travail de l’OSAR

L’OSAR s’engage chaque jour à améliorer la situation des personnes réfugiées en Suisse grâce à son expertise et à ses projets, rapports, cours et événements.

Le programme Italie

De nombreux pays de premier accueil en Europe ne respectent pas les directives de l’UE concernant l’admission de personnes rĂ©fugiĂ©es. Du point de vue de l’OSAR, la Suisse est donc responsable lorsqu’elle renvoie des personnes conformĂ©ment au règlement Dublin. L’OSAR s’engage Ă  faire en sorte que la Suisse utilise ses possibilitĂ©s lorsque les normes minimales ne sont pas garanties et qu’elle rĂ©ponde elle-mĂŞme Ă  la demande d’asile des personnes demandant une protection. Depuis 2011, l’OSAR consigne rĂ©gulièrement les abus dans le pays le plus important pour la Suisse en matière d’accueil, Ă  savoir l’Italie. Ses rapports critiques concernant la situation ne sont pas seulement une prĂ©cieuse source pour la jurisprudence en Suisse, mais aussi dans les pays voisins. Le Tribunal administratif fĂ©dĂ©ral se rĂ©fère rĂ©gulièrement Ă  l’expertise de l’OSAR. Et les rĂ©sultats sont lĂ  : grâce Ă  l’engagement de l’OSAR, les personnes vulnĂ©rables qui ont Ă©tĂ© enregistrĂ©es en premier en Italie bĂ©nĂ©ficient de plus en plus d’un accès Ă  la procĂ©dure de demande d’asile suisse.

Les rapports sur les pays

L’OSAR établit des rapports et réalise des recherches sur les principaux pays d’origine des requérants d’asile. Les rapports sur les pays constituent une base centrale pour la protection juridique dans la procédure d’asile et sont régulièrement utilisés par les tribunaux nationaux et étrangers pour une prise de décision fondée sur des faits.

Pour son analyse-pays, l’OSAR recherche continuellement des informations sur place, est en contact avec les observateurs locaux et entreprend également des voyages de clarification dans les régions. Les rapports et clarifications individuelles sont régulièrement cités.

La campagne pour la Journée du réfugié

Lancée en 1980 par l’OSAR, la Journée du réfugié qui a lieu depuis, tous les ans, le troisième samedi du mois de juin, constitue la principale campagne de sensibilisation en matière d’exil et d’asile en Suisse. Sur fond d’une campagne d’affichage et en ligne de l’OSAR, les personnes réfugiées et la population civile suisse célèbrent une fête de la rencontre dans 80 à 100 sites à travers la Suisse.

Le Symposium sur l’asile

Le Symposium sur l’asile qui se déroule tous les deux à trois ans est le principal congrès et la plateforme d’échange nationale dans les domaines de l’exil et de l’asile en Suisse. L’événement, organisé par l’OSAR et le bureau du HCR pour la Suisse et le Liechtenstein, a déjà eu lieu à huit reprises, rassemblant environ 350 experts d’organisations non gouvernementales, de l’administration fédérale, des cantons, d’organisations et d’établissements spécialisés.

Avec cet important congrès national, l’OSAR et le HCR favorisent l’échange sur les défis actuels de la politique et des pratiques d’asile suisses et créent un lieu de rencontre pour les différents acteurs dans ce domaine.

Offres de formation pour les jeunes

L'OSAR offre un accès passionnant au sujet, sensibilisons les adolescent-e-s et les jeunes adultes aux réalités de la vie des personnes exilées et transmettons des connaissances de base. Ce faisant, nous aidons à la formation d’une opinion différenciée et à l’élimination des préjugés, tout en favorisant l’intérêt pour les rencontres.