Traite des êtres humains

    La protezione dei richiedenti asilo in Italia tra diritto e cruda realtà
    Il Danish Refugee Council e l’Organizzazione svizzera di aiuto ai rifugiati hanno pubblicato un rapporto congiunto sulla situazione delle persone vulnerabili trasferite in Italia in applicazione del Regolamento Dublino III. Esaminando la situazione delle persone portatrici di particolari esigenze di accoglienza, il rapporto mostra che le condizioni di accoglienza variano in modo considerevole: i «trasferimenti Dublino» in Italia possono violare i diritti umani delle persone coinvolte.

    Les enfants-réfugiés qui disparaissent
    La trace de plus de 10’000 enfants-réfugiés a été perdue après leur arrivée en Europe dans le cadre des derniers hauts flux migratoires (voir les comptes rendus des médias, notamment de la BBC, du New York Times et de RTS). Rien qu’en Allemagne l’an dernier, il y a eu au moins 5’000 disparitions de requérant-e-s d’asile mineur-e-s, dont environ 400 âgé-e-s de moins de treize ans. En Suisse, les statistiques sont imprécises mais le phénomène est aussi bien connu. En 2014, notre pays a recensé au moins 44 cas confirmés de mineur-e-s non accompagné-e-s disparu-e-s.

    Plus de 38 000 signatures pour les réfugiés
    Ce jeudi, l’Entraide protestante suisse (EPER) et l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) ont remis au Conseil fédéral la pétition «Des voies sûres pour sauver des vies» munie de plus de 38 000 signatures. La balle est dans le camp du Conseil fédéral: à lui d’agir rapidement avec les cantons, en augmentant le contingent annuel des réfugiés à 10 000 dans le cadre du programme de réinstallation.

    Pourquoi les personnes réfugiées ne peuvent-elles pas simplement rester en Libye?
    Les personnes migrantes et la population civile sont les premières victimes du chaos libyen. Depuis la chute du colonel Kadhafi en 2011, l’instabilité politique et les luttes de pouvoir entre groupes armés règnent dans le pays. La fuite vers l’Europe apparaît alors comme la seule issue possible pour échapper à l’enfer libyen.

    Traite des êtres humains
    De plus en plus de personnes en procédure d’asile sont concernées par la traite des êtres humains. Cette situation les rend extrêmement vulnérables, elles sont souvent fortement traumatisées et ont besoin d’une protection particulière. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR s’engage pour que les besoins de protection spécifiques des personnes victimes de traite soient pris en compte dans la procédure d’asile.