[Translate to Französich:]

Grandir en toute insouciance même après l’exil. Les enfants ont toutes et tous les mêmes droits

11 juin 2024

Les enfants réfugié·e·s ont besoin d’une protection particulière. Pourtant, leurs droits ne sont pas toujours garantis lorsque le nombre de demandes d’asile est élevé. Dans le cadre de la Journée du réfugié 2024, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) s’engage pour que les enfants ayant demandé l’asile bénéficient sans restriction de la protection que leur confère la Convention relative aux droits de l’enfant. Les autorités doivent notamment garantir un hébergement et un encadrement adaptés à leur âge et leur permettre de participer rapidement à la vie sociale.

La JournĂ©e nationale du rĂ©fugiĂ© se tiendra le samedi 15 juin 2024 sous la devise « Grandir en toute insouciance mĂŞme après l’exil. Les enfants ont toutes et tous les mĂŞmes droits Â». Les enfants rĂ©fugié·e·s ont besoin d’une protection particulière. Elles et ils ont souvent vĂ©cu des situations Ă©prouvantes avant et pendant leur exil et doivent faire face Ă  un avenir incertain en Suisse.

L’annĂ©e dernière, plus de 10 % des demandes d’asile ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©es par des enfants non accompagné·e·s, tandis qu’un tiers de la totalitĂ© des demandes provenaient d’enfants accompagné·e·s. Or, c’est prĂ©cisĂ©ment lorsque le nombre de demandes d’asile est Ă©levĂ© que les droits des enfants ne sont pas toujours pleinement respectĂ©s. L’OSAR s’engage pour que les enfants, Ă  savoir toutes les personnes de moins de 18 ans, ayant demandĂ© l’asile bĂ©nĂ©ficient aussi sans restriction de la protection que leur confère la Convention relative aux droits de l’enfant. Il s’agit notamment de l’accès Ă  l’éducation, du droit au repos et aux loisirs et du droit de se livrer au jeu et Ă  des activitĂ©s rĂ©crĂ©atives. Les enfants doivent en outre recevoir des informations adaptĂ©es Ă  leur âge et pouvoir prendre part aux dĂ©cisions. L’intĂ©rĂŞt supĂ©rieur de l’enfant doit ĂŞtre une considĂ©ration primordiale.

Hébergement et encadrement adaptés aux enfants

Les enfants ayant demandé l’asile ont besoin d’un encadrement et d’un soutien qui tiennent compte de leurs besoins spécifiques et qui leur permettent de grandir de la manière la plus saine possible et la plus adaptée à leur âge. Non seulement les hébergements doivent être adaptés aux enfants, mais le personnel d’encadrement doit aussi être qualifié et en nombre suffisant. Les familles nourricières peuvent aussi jouer un rôle important à cet égard. Selon l’OSAR, une bonne planification est nécessaire pour que les droits des enfants réfugié·e·s soient respectés, en particulier lorsque le nombre de demandes d’asile est élevé.

Participation rapide Ă  la vie sociale

La participation rapide des enfants réfugié·e·s à la vie sociale apporte de nombreux avantages à ces enfants, mais aussi à la société, car elle aide à surmonter les obstacles, à combattre les préjugés et à favoriser la diversité. Du point de vue de l’OSAR, il convient donc d’encourager dès que possible leur participation en proposant par exemple des offres éducatives et de loisirs. De plus, les enfants ayant demandé l’asile doivent pouvoir prendre part aux décisions qui les concernent. Enfin, la participation sociale doit être exempte de discrimination.

Événements organisés dans le cadre des Journées du réfugié

La campagne des Journées du réfugié regroupe des événements variés proposés par les organisations partenaires de l’OSAR dans toutes les régions linguistiques de Suisse. La population pourra se familiariser avec le thème de l’exil en participant à des activités interculturelles et en rencontrant des personnes réfugiées. Vous trouverez un aperçu des événements sur la page web consacrée aux Journées du réfugié.

​​​​​​​Épices gratuites

Cuisinez les recettes préférées de personnes réfugiées et apprenez ainsi à mieux connaître leur réalité.

Commandez maintenant