Il faut immédiatement évacuer les réfugiés de Lesbos !

11 septembre 2020

Après l’incendie qui a ravagé le camp de réfugiés de Moria en milieu de semaine passée, une situation d’apocalypse règne sur l'île grecque de Lesbos : les plus de 12 000 réfugiés qui y survivaient auparavant dans des conditions sordides errent à présent sans protection, sans abri, sans soins médicaux. L'Europe et la Suisse se doivent de prendre des mesures immédiates pour mettre les réfugiés en sécurité.

L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) exige l'évacuation immédiate des réfugiés de Lesbos. La Suisse doit elle aussi s’engager. Face à cette catastrophe humaine, l’OSAR appelle le Conseil fédéral à faire preuve de solidarité et à tout mettre en œuvre pour faire venir immédiatement de Lesbos vers la Suisse le plus grand nombre possible de personnes requérantes d'asile en vue d’examiner leur demande d'asile. Elles doivent bénéficier d'une procédure d'asile équitable, ainsi que d'une prise en charge et d’un hébergement adéquats en Suisse. En particulier les plus vulnérables d'entre elles : les enfants, les femmes et mères seules, les familles.

La Suisse dispose de suffisamment de places pour organiser l’évacuation rapide et sans bureaucratie des personnes réfugiées et ainsi leur épargner les conditions inhumaines qui règnent sur place. Après l’incendie, plusieurs villes et communes suisses se sont dites prêtes à accueillir immédiatement des personnes en quête de protection du camp de Moria. Il appartient maintenant au Conseil fédéral d'agir immédiatement et de soutenir ce mouvement de solidarité. Il devrait autoriser l’accueil d’un contingent important de personnes en quête de protection et faciliter leur entrée immédiate en Suisse. Le Conseil fédéral a la possibilité de le faire et il se doit de le faire. En effet, en tant qu'État membre associé de Dublin, la Suisse porte une part de responsabilité dans cette catastrophe humanitaire. L’OSAR soutient également les efforts menés actuellement en vue de la rapide tenue d'une conférence nationale sur l’accueil direct de personnes réfugiées de Moria.

L’OSAR salue l'aide d'urgence tout récemment décidée pour répondre aux besoins les plus aigus sur place. Elle soutient la participation de la Suisse et d'autres pays à l’accueil de 400 mineurs non accompagnés de Moria et à l’admission de 20 enfants. Toutefois, les efforts ne doivent pas s’arrêter là. Les personnes venues chercher protection sur Lesbos ne sauraient être abandonnées à leur sort. Elles doivent être mises en sécurité immédiatement. Le Conseil fédéral ne peut se permettre d’attendre plus longtemps que les 27 États membres de l'UE s’accordent sur une solution. Il doit montrer la voie. Parce que la solidarité n’a pas de frontières.

​​​​​​​Épices gratuites

Cuisinez les recettes préférées de personnes réfugiées et apprenez ainsi à mieux connaître leur réalité.

Commandez maintenant