La Suisse doit participer à l’accueil des Afghans en Europe

13 décembre 2021

Une quinzaine d’États membres de l'UE sont prĂȘts Ă  accueillir un plus grand nombre de personnes rĂ©fugiĂ©es afghanes. L’Organisation suisse d’aide aux rĂ©fugiĂ©s (OSAR) demande que la Suisse participe Ă  cette action : le Conseil fĂ©dĂ©ral doit mettre Ă  disposition un contingent supplĂ©mentaire de places de rĂ©installation, afin d’offrir une protection durable aux Afghan-e-s particuliĂšrement vulnĂ©rables.

Quinze États europĂ©ens se sont dĂ©clarĂ©s prĂȘts Ă  accueillir environ 40‘000 personnes rĂ©fugiĂ©es afghanes. Selon la Commissaire europĂ©enne aux Affaires intĂ©rieures Ylva Johansson, ces personnes obtiendront une protection en Europe dans le cadre de la rĂ©installation ou de l'admission humanitaire, en plus des contingents actuels.

L’OSAR demande que la Suisse participe aussi Ă  cet effort et mette Ă  disposition un contingent supplĂ©mentaire de places de rĂ©installation.

Le Conseil fĂ©dĂ©ral a toujours soulignĂ© que la rĂ©installation d’Afghan-e-s ne peut se faire que dans le cadre d’une action coordonnĂ©e sur le plan international. Cette condition est dĂ©sormais remplie. L’OSAR estime qu’il est donc temps que la Suisse agisse.

Le Conseil fĂ©dĂ©ral doit dĂ©cider, en consultation avec les cantons, les communes et les villes, d'accueillir un contingent substantiel de rĂ©fugiĂ©-e-s dans le cadre de la rĂ©installation, en plus des contingents actuels. Il doit prendre cette mesure de toute urgence, en rĂ©ponse Ă  la situation de dĂ©tresse humanitaire qui rĂšgne en Afghanistan, et l’appliquer en collaboration avec le HCR.

La situation humanitaire en Afghanistan s’est gravement dĂ©tĂ©riorĂ©e Ă  la mi-aoĂ»t, aprĂšs l’arrivĂ©e au pouvoir des talibans. D’aprĂšs les indications des Nations Unies, plus de la moitiĂ© de la population ne mange pas Ă  sa faim. Les enfants sont particuliĂšrement menacĂ©s par la famine. Beaucoup de personnes se cachent et quittent le pays par crainte des mesures de reprĂ©sailles des talibans.

De plus en plus d’Afghan-e-s ont besoin d’une place de rĂ©installation. D’aprĂšs le HCR, prĂšs de 100'000 personnes rĂ©fugiĂ©es afghanes supplĂ©mentaires ont Ă©tĂ© officiellement enregistrĂ©es dans les pays voisins depuis le dĂ©but de l’annĂ©e. Le HCR estime qu’elles sont entre 4000 et 5000 par jour Ă  franchir la frontiĂšre iranienne avec l’aide de passeurs.

Qui protĂšge les personnes rĂ©fugiĂ©es du froid et de l’exclusion ?

Aidez les personnes réfugiées en faisant un don.

Faire un don