Renoncer aux retours forcés vers l’Éthiopie

25 janvier 2021

L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) se dit préoccupée après avoir reçu des informations selon lesquelles des renvois forcés vers l’Éthiopie seraient prévus. Compte tenu de la situation sécuritaire précaire, l’OSAR demande l'arrêt immédiat de tout renvoi forcé dans ce pays en crise.

Diverses organisations actives dans le domaine de l'asile font état de retours forcés vers l'Ethiopie prévus pour le 27 janvier. Le Secrétariat d'État aux migrations (SEM) ne confirme pas ces informations. Cependant, selon le SEM, des renvois forcées vers l’Ethiopie sont possibles actuellement déjà. Compte tenu de la situation sécuritaire précaire en Éthiopie, l’OSAR appelle à renoncer à tout retour forcé vers l’Éthiopie.

Depuis l'arrivée au pouvoir du Premier ministre Abiy Ahmed, les tensions ethniques et politiques se sont accentuées en Éthiopie. La guerre entre Abiy Ahmed et le gouvernement régional du Tigray People’s Liberation Front (TPLF) se poursuit dans le nord du pays. Les combats ont entraîné le déplacement interne de plus de 320 000 personnes, selon les estimations de l'ONU. Quelque 4,6 millions de personnes dans le nord du pays dépendent de l'aide humanitaire. Or, l’ONU comme les autres organisations humanitaires peinent à accéder à la région.

​​​​​​​Épices gratuites

Cuisinez les recettes préférées de personnes réfugiées et apprenez ainsi à mieux connaître leur réalité.

Commandez maintenant