Coup d’envoi de la campagne de l’OSAR pour les droits des enfants dans le domaine de l’asile

15 avril 2024

L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) lance aujourd’hui sa campagne pour la Journée du réfugié, consacrée cette année aux enfants dans le domaine de l’asile. La campagne donne la parole à des personnes s’étant exilées en Suisse quand elles étaient mineures, met en avant les droits revenant aux enfants réfugié·e·s en Suisse et porte l’appel de l’OSAR en faveur de leur participation rapide à la vie sociale.

La part d’enfants rĂ©fugié·e·s en Suisse a nettement augmentĂ© depuis quelques annĂ©es. Alors qu’elle n’avait jamais dĂ©passĂ© la barre des 5 % entre 2016 et 2020, 10 % environ de la totalitĂ© des demandes d’asile en Suisse ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©es par des enfants non accompagné·e·s ces deux dernières annĂ©es. Les enfants sont souvent les grand·e·s oublié·e·s de la politique et des mĂ©dias, a fortiori dans le domaine de l’exil. Avec sa campagne pour la JournĂ©e du rĂ©fugiĂ© 2024, l’OSAR souhaite donc donner plus de poids Ă  la voix des personnes qui se sont exilĂ©es en Suisse lorsqu’elles Ă©taient enfants.

Les enfants sont l’avenir de la société

situations éprouvantes avant et pendant leur exil et doivent faire face à un avenir incertain en Suisse. Selon la Convention relative aux droits de l’enfant, toute personne âgée de moins de 18 ans possède certains droits inaliénables, conditions sine qua non de son bon développement et de sa participation rapide à la vie sociale. Parmi celles-ci figurent un hébergement et un encadrement adaptés aux besoins des enfants réfugié·e·s. Ces deux critères sont particulièrement importants pour celles et ceux qui ont fui en Suisse sans leurs parents, à savoir les personnes requérantes d’asile mineures non accompagnées, aussi dites RMNA. Concrètement, cela veut dire des chambres séparées des adultes ainsi qu’un personnel d’encadrement qualifié et en nombre suffisant. Le bien de l’enfant doit toujours être une considération primordiale dans la procédure d’asile.

Dans le cadre de la campagne de l’OSAR pour la Journée nationale du réfugié, des personnes réfugiées prendront directement la parole pour raconter elles-mêmes les expériences qu’elles ont vécues à leur arrivée en tant qu’enfants en Suisse. Avec sa campagne, l’OSAR s’engage pour le respect rigoureux des droits et des besoins des enfants réfugié·e·s. Outre un hébergement adapté à leurs besoins, elle juge également particulièrement important de leur permettre de participer rapidement à la vie sociale et de leur proposer des offres éducatives et de loisirs.

La campagne culminera avec les activitĂ©s et Ă©vĂ©nements proposĂ©s par de nombreuses organisations partenaires autour de la JournĂ©e nationale du rĂ©fugiĂ©, qui se tiendra cette annĂ©e le 15 juin. Au programme, des expositions, des forums de discussion, des veillĂ©es et des actions sur stand partout en Suisse.

S’engager ensemble pour les personnes réfugiées

De nouveaux contenus sont publiés régulièrement sur la page de campagne. En plus de vidéos et de récits mettant en scène des personnes arrivées en Suisse alors qu’elles étaient encore mineures, elle offre aussi des explications détaillées sur l’engagement de l’OSAR et une vue d’ensemble des manifestations prévues en Suisse à l’occasion de la Journée nationale du réfugié. On peut également y commander du matériel varié, comme des affiches, des cartes postales et des cadeaux promotionnels. Ensemble, nous nous engageons pour que les enfants puissent grandir en toute insouciance, même après l’exil.

La Journée nationale du réfugié, qui se tient chaque année le troisième samedi du mois de juin, est une initiative de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR).

​​​​​​​Épices gratuites

Cuisinez les recettes préférées de personnes réfugiées et apprenez ainsi à mieux connaître leur réalité.

Commandez maintenant