Ukraine: informations actuelles

22 avril 2022

L'évolution de la guerre en Ukraine est incertaine. Plusieurs millions de personnes ont déjà été contraintes de fuir. Apprenez-en plus ici sur les développements actuels et sur la situation des personnes en quête de protection.

Le nombre de rĂ©fugiĂ©-e-s fuyant l'Ukraine vers les pays voisins est actualisĂ© ici chaque jour Ă  midi par le HCR.  

L'ECRE donne un aperçu hebdomadaire des pratiques des pays européens en matière de traitement des personnes réfugiées ukrainiennes.

18.05.2022 : Human Rights Watch (HRW) a documenté dans une nouvelle enquête minutieuse de nouveaux crimes de guerre "odieux, illégaux et cruels" commis par les troupes russes. Les forces russes, qui ont contrôlé une grande partie des régions de Kiev et de Tchernihiv dans le nord-est de l'Ukraine entre fin février et mars 2022, auraient ainsi exécuté des civils de manière expéditive, les auraient torturés et soumis à d'autres mauvais traitements graves. 21 civils ont également rapporté à HRW avoir été détenus illégalement dans des conditions inhumaines et dégradantes. HRW a interrogé 65 personnes entre le 10 avril et le 10 mai, dont d'anciens détenus, des survivants de la torture, des familles de victimes et d'autres témoins. HRW a également examiné des preuves physiques sur les lieux où certains des mauvais traitements présumés ont eu lieu, ainsi que des photos et des vidéos fournies par les victimes et les témoins. HRW avait déjà documenté des crimes de guerre à Boutcha et dans d'autres régions contrôlées par les troupes russes.

12.05.2022 : Le SEM s'attend à ce que 80'000 à 120'000 Ukrainien-ne-s se réfugient en Suisse d'ici l'automne, a annoncé David Keller, responsable de l'état-major de crise Asile, lors de la conférence de presse sur l'Ukraine. Actuellement, 300 à 500 personnes arrivent quotidiennement. Il faut s'attendre à ce que de nombreuses personnes réfugiées restent plusieurs années en Suisse, ajoute Gaby Szöllösy, secrétaire générale de la CDAS. Miriam Behrens, directrice de l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR), donne un aperçu de l'encadrement des familles d'accueil. Actuellement, environ 25'000 personnes réfugiées d'Ukraine sont hébergées en privé. Ces familles d'accueil peuvent soulager les autorités cantonales. Mais pour cela, les autorités doivent d'abord soutenir les familles d'accueil. Ainsi, ces familles pourraient devenir un booster d'intégration. Le modèle pourrait ensuite être utilisé pour d'autres situations de crise.

11.05.2022 : Le Haut Commissaire des Nations unies pour les rĂ©fugiĂ©s Filippo Grandi indique dans une interview Ă  l'ORF que le besoin le plus urgent pour les personnes rĂ©fugiĂ©es d'Ukraine en Europe est d'ĂŞtre accueillies dans les pays d'accueil dans les services sociaux, les Ă©coles et les systèmes de santĂ©. Pour beaucoup, la situation est durablement difficile, car la guerre peut durer longtemps. C'est pourquoi des mesures Ă  long terme sont Ă©galement nĂ©cessaires pour assurer leur subsistance dans les pays d'accueil. Une attention particulière doit ĂŞtre accordĂ©e aux groupes vulnĂ©rables tels que les femmes et les enfants. M. Grandi s'est en outre montrĂ© très prĂ©occupĂ© par la situation des personnes bloquĂ©es en Ukraine en raison des opĂ©rations de guerre et des sièges et qui ne peuvent pas fuir. 
Enfin, le Haut Commissaire de l'ONU pour les réfugiés a souligné qu'une inégalité de traitement des personnes réfugiées était problématique. Ainsi, il est honteux et raciste de dire que les personnes qui fuient l'Ukraine sont de "vrais réfugiés" et que celles qui fuient d'autres parties du monde ne le sont pas. Toutes les personnes qui fuient la guerre, la persécution et la discrimination ont le droit de demander l'asile.

04.05.2022ONU Femmes et CARE rapportent que les femmes et les minorités sont particulièrement touchées par la guerre en Ukraine en ce qui concerne l'accès à la santé, à la sécurité et à la nourriture. Cela vaut en particulier pour les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays et les groupes marginalisés comme les veuves ou les femmes qui gèrent seules leur foyer, les Roms, les LGBTQIA+ et les personnes handicapées. De nombreuses personnes concernées issues des communautés roms ont fait état de graves discriminations, tant dans leur lutte quotidienne pour la survie que dans l'accès à l'aide humanitaire.

La répartition des rôles en Ukraine est en train de changer. Alors que de nombreux hommes se sont retrouvés au chômage et se sont surtout engagés dans les forces armées, les femmes ont indiqué qu'elles devaient accepter de nouvelles tâches et plusieurs emplois pour compenser les revenus familiaux perdus. Les femmes jouent également un rôle important dans l'aide humanitaire au sein des communautés locales. Bien qu'elles puissent assumer de plus en plus de responsabilités au sein de leur famille et de leur communauté, elles sont largement exclues des processus décisionnels formels, politiques et administratifs qui affectent directement leur vie.

29.04.2022 : Human Rights Watch (HRW) met en garde contre le fait que les personnes réfugiées d'Ukraine - en particulier les femmes et les filles - sont exposées à un risque accru de violence liée au genre, de traite des êtres humains et d'autres formes d'exploitation en Pologne. La raison en serait l'absence de mesures systématiques de protection et de sécurité ainsi que de coordination étatique. Selon HRW, certaines réfugiées ont déjà été victimes d'exploitation et d'abus. Une femme de 29 ans originaire de Kiev a par exemple raconté à HRW que les gérants d'un club de l'est de la Pologne, dans lequel elle avait accepté un emploi de danseuse, avaient tenté de la forcer à travailler dans le domaine du sexe et avaient réduit son salaire lorsqu'elle avait refusé. Le personnel des centres polonais d'accueil des réfugié-e-s, qui sont pour la plupart des bénévoles, n'est pas non plus formé ni expérimenté pour reconnaître les signes de risques pour la sécurité des femmes et des filles, y compris la traite des êtres humains ou d'autres formes d'exploitation.

Vous trouverez ici la documentation complète sur l'Ă©volution de la situation en Ukraine Ă  partir du 22.02.2022. 

Plus d'infos

Dans les pages suivantes, vous trouverez des informations détaillées pour les personnes en quête de protection en provenance d'Ukraine, sur le projet de familles d'accueil, sur les possibilités de soutien locales ainsi que sur les revendications politiques de l'OSAR.

La situation en Ukraine est dramatique, des millions de personnes ont déjà été contraintes de fuir. Sur notre page pays, vous trouverez de plus amples informations de fond et les revendications de l'OSAR.

Fournir de l'aide aux personnes réfugiées d'Ukraine

Consultez ici nos infos sur comment aider les personnes réfugiées ukrainiennes arrivées en Suisse. Vous pouvez proposer des logements privés, enregistrer des biens immboliers vacants ou vous engager au niveau local, par exemple dans votre commune. Vous y trouverez également des chiffres concernant les inscriptions reçues en tant que famille d'accueil, les lits annoncés ainsi que le nombre de placements effectués.

Avec un don, vous soutenez entre autres la mise en place du projet de familles d'accueil pour l'hébergement des personnes réfugiées ukrainiennes.