Éthiopie : soirées d’informations sur un pays en conflit

13 octobre 2021

Le Premier ministre Abyi Ahmed a été investi le 4 octobre 2021 pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête de l’Éthiopie. Cette reconduction survient dans un contexte politique tendu, où le nord du pays est ravagé depuis novembre 2020 par de violents combats. Dans le but d’informer sur la situation actuelle, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) organise deux soirées pays sur l’Éthiopie ouvertes au grand public.

Lors d’élections dites « libres Â», le parti d’Abyi Ahmed, le « Parti de la prospĂ©ritĂ© Â», a remportĂ© une victoire Ă©crasante le 21 juin 2021 en Éthiopie. D'importants leaders de l'opposition avaient cependant boycottĂ© les Ă©lections, après avoir Ă©tĂ© victimes d’arrestations arbitraire et de vandalismes.

ArrivĂ© au pouvoir en avril 2018, Abyi Ahmed avait suscitĂ© beaucoup d’espoirs au sein de la population et de la communautĂ© internationale. En 2019, il avait reçu le prix Nobel de la paix pour avoir introduit de nombreuses rĂ©formes et avoir signĂ© un accord de paix avec l’ÉrythrĂ©e. Mais ces espoirs ont rapidement Ă©tĂ© balayĂ©s : les tensions politiques, ethniques et sociales se sont accrues dans tout le pays. Depuis novembre 2020, les forces armĂ©es du gouvernement central, soutenues par les troupes Ă©rythrĂ©ennes et les milices amhara de la rĂ©gion du TigrĂ©, mènent une guerre brutale contre le Front de libĂ©ration du peuple du TigrĂ© (TPLF). Bien que les Forces de dĂ©fense du TigrĂ© (TDF), la branche armĂ©e du TPLF, aient repris une grande partie de leur rĂ©gion d'origine et poussĂ© les forces d'Abyi Ahmed Ă  battre en retraite en juillet 2021, les combats se poursuivent.

Conflit dévastateur au nord du pays

Selon la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Mme Bachelet, toutes les parties au conflit continuent d'être impliquées dans des allégations de violations des droits humains. Les massacres et les violences sexuelles massives sont documentés par les organisations de défense des droits humains, dont un rapport d’Amnesty International publié en août 2021.

Depuis le début des combats, la guerre a fait plus de 10 000 mort-e-s et a poussé plus de 1,7 million de personnes à fuir leurs foyers, dont près de 60’000 au Soudan. Pour celles et ceux restés dans la région, le bilan humanitaire est dramatique : environ 400’000 personnes vivent dans des conditions de famine, l’aide humanitaire peinant toujours à arriver. Près de 2,5 millions de personnes nécessitent en outre une assistance médicale de l'OMS et de ses partenaires.

Soirées pays sur l’Éthiopie

Dans le but d’informer le grand public sur un des pays d’origine des requĂ©rant-e-s d’asile en Suisse, l’OSAR organise deux soirĂ©es d’informations sur l’Éthiopie, en collaboration avec le soutien du Centre LIVES. Ces Ă©vĂ©nements se dĂ©rouleront le mercredi 27 octobre 2021en ligne en allemand et le 4 novembre en prĂ©sentiel Ă  Lausanne en français.

Au programme figurent la situation sécuritaire en Éthiopie, les risques encourus par certains groupes de personnes et la pratique suisse du droit d’asile à l’égard des ressortissant-e-s éthiopien-ne-s. Les deux événements se clôtureront par le témoignage d’une personne réfugiée éthiopienne.

​​​​​​​Épices gratuites

Cuisinez les recettes préférées de personnes réfugiées et apprenez ainsi à mieux connaître leur réalité.

Commandez maintenant