L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés modernise ses structures associatives

10 novembre 2020

Publications

    Renforcement de son rôle d'organisation faîtière pour les acteurs nationaux de l’exil et de l'asile et professionnalisation de ses structures de gestion : après l'approbation de ses nouveaux statuts lors de l'assemblée générale extraordinaire du 5 novembre 2020, l’Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR) a posé les jalons d'un avenir fructueux.

    Avec le succès du projet « OSAR Gouvernance 2020+ Â», l’OSAR a franchi, après bientĂ´t cent ans d’existence, une nouvelle Ă©tape importante de son histoire. En redĂ©finissant ses compĂ©tences tout en ouvrant ses structures, elle entend renforcer son rĂ´le d'organisation faĂ®tière nationale, afin de remplir encore plus efficacement sa mission d'organisation spĂ©cialisĂ©e et de pĂ´le de compĂ©tences pour les Ĺ“uvres d'entraide actives dans le domaine de l'exil et de l'asile. Les nouveaux statuts prĂ©voient en outre des structures de gestion plus modernes et plus professionnelles. Ainsi, une partie des sièges du ComitĂ© sera dĂ©sormais occupĂ©e par des spĂ©cialistes externes, notamment dans les domaines du dĂ©veloppement et de la gestion de l’organisation ainsi que du marketing. Les organisations membres ne pourront enfin plus occuper que la moitiĂ© des sièges disponibles au maximum.

    Afin que l’OSAR soit en mesure d’assurer sa mission d'organisation faîtière de tous les acteurs nationaux engagés dans les domaines de l’exil et de l'asile, il importe d’élargir la base de ses membres afin qu’elle comprenne également les œuvres d’entraide, les bureaux de conseil juridique et les organisations spécialisées de première importance, actifs dans le domaine de l’asile. Par ailleurs, l'adhésion sera dorénavant ouverte non seulement aux institutions, mais également aux personnes privées intéressées. Toutefois, les organisations membres disposeront toujours d'une majorité garantie de voix au sein de l'organe le plus élevé de l'association, l'assemblée générale.

    La révision des statuts a nécessité un processus de longue haleine, accompagné de l'extérieur, comprenant une enquête exhaustive auprès des parties prenantes. Au cours de ce processus, un consensus a été atteint sur les principaux défis auxquels l'organisation est confrontée.

    Les nouveaux statuts peuvent ĂŞtre consultĂ©s ici.